Top 10 des infos cleantech en France 2011

Print Friendly, PDF & Email

Pour clore cette année riche en événements, GreenUnivers revient sur les informations les plus marquantes en France.

  • Soitec boucle la plus grosse levée de fonds de l’année

Spécialiste des semi-conducteurs, Soitec a bouclé en juillet une augmentation de capital de 150 millions d’euros, soutenu par le Fonds stratégique d’investissement (80 millions). Principal objectif : financer son développement sur le marché du photovoltaïque à concentration.

  • Schneider Electric, le groupe le plus conquérant

Le groupe dirigé par Jean-Pascal Tricoire a multiplié les rachats dans le smart grid et l’efficacité énergétique dans le monde entier. Il s’est emparé de l’éditeur espagnol Telvent, spécialisé dans les solutions informatiques pour la gestion en temps réel des infrastructures critiques dans l’énergie, les transports et la gestion de l’eau, pour 1,4 milliards d’euros. Aux Etats-Unis, il a acquis pour 190 millions d’euros Summit Energy, leader des audits énergétiques. En Inde, il a pris 74% du groupe Luminous, fabricant d’onduleurs pour les installations solaires et éoliennes et des solutions de stockage, pour 450 millions d’euros.En Chine, le groupe s’est emparé du spécialiste des moteurs industriels économes en énergie, Leader Harvest Power Technologies, après un investissement de 450 millions d’euros.

  • Les Investissements d’avenir se mettent au vert

Le développement durable est l’un des axes majeurs du programme des Investissements d’avenir, issu du Grand Emprunt : 5,1 milliards d’euros doivent soutenir les différentes filières d’ici à 2014. Cette année, des appels à manifestations d’intérêt ont été lancés dans la chimie verte, le grand éolien, pour les EcoCités ou encore la géothermie. Fin décembre, un dernier appel s’intéresse même à l’éco-conception de produits ou de services, l’écologie industrielle et le développement de nouveaux modèles d’affaires comme l’économie de la fonctionnalité.

  • Lancement de l’appel d’offres sur l’éolien offshore

Longuement attendu, l’appel d’offres français sur l’éolien offshore pour l’installation d’une première tranche de 3 GW, la moitié de l’objectif prévu d’ici à 2020 dans le cadre du Grenelle de l’environnement, a finalement été lancé en juillet. A ce jour, quatre consortiums ont répondu, dont un piloté par EDF EN et un autre par GDF Suez.

  • Annus horribilis pour le marché solaire

Baisse du prix du silicium et des panneaux, surproduction mondiale, diminution des aides publiques et nouvelle réglementation très contraignante en France :  le solaire a connu une année noire. Les victimes sont légions : Aehlios, Source Solaire… L’emblématique Photowatt, le seul fabricant intégré de cellules et panneaux photovoltaïques français, est en redressement judiciaire depuis novembre.

  • Feu vert pour le déploiement de Linky

Après une expérimentation d’un an et plusieurs audits, le déploiement de 35 millions de compteurs communicants Linky en France d’ici à 2020 a été annoncé en septembre par le ministre de l’Industrie, Eric Besson. Un investissement de 4,3 milliards d’euros à la charge d’ERDF. Le cadre réglementaire était attendu pour la fin de l’année, mais il n’est toujours pas prêt.

  • Les voitures électriques se font attendre

Les modèles sortent avec retard et les consommateurs hésitent. Résultat : le marché des véhicules électriques tarde à démarrer : au 1er semestre, les ventes n’ont représenté que moins de 0,1% des immatriculations dans le pays tous constructeurs confondus. Un appel d’offres pour l’achat de 20.000 voitures électriques a été lancé par l’Etat, via la centrale d’achat public (UGAP), mais seulement deux des trois lots proposés ont été attribués – dont le plus important à Renault et l’autre à PSA Peugeot-Citroën.

  • L’écomobilité s’installe dans les villes

Les services de véhicules électriques en libre-service poussent comme des champignons : d’abord à Nice, avec un service sobrement baptisé « Auto Partage », et ensuite Paris avec Autolib’ et les BlueCar grises de Bolloré. D’autres services (covoiturage…) se mettent en route comme Wattmobile, Voiturelib’, Buzzcar

  • La chimie verte prend son envol

Après une dizaine d’années de R&D, METabolic Explorer (Metex), se lance dans l’industrialisation en propre de son procédé de chimie biologique avec la construction de sa toute première usine en Malaisie, subventionnée par le gouvernement local. Annoncée fin 2010, sa construction a démarré en octobre 2011 et elle devrait être opérationnelle au deuxième semestre 2012. Par ailleurs,  les investisseurs, comme Emertec et Sofinnova, s’intéressent de plus en plus à ce secteur.

  • Les start-up ont désormais leur observatoire chez GreenUnivers

Près de 300 sociétés sont recensées dans le premier Observatoire des start-up françaises des cleantech de GreenUnivers, rendu public lors de Pollutec en novembre. Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle étude de l’Observatoire !

Demain, le Top 10 des infos cleantech 2011 à l’international !