En bref : Soitec, Schneider Electric…

Print Friendly, PDF & Email

France

  • LED, photovoltaïque à concentration (semi-conducteurs)

Juste avant Noël, Soitec s’est offert Altatech Semiconductor, implantée près de son siège de Bernin (Isère). L’acquisition à 100% valorise Altatech 15 millions d’euros. La société, fondée en 2004, produit des équipements de fabrication de plaques de silicium, liées aux semi-conducteurs, à l’électronique et l’informatique (2,8 M€ de chiffre d’affaires en 2010, 30 salariés environ). « Son intégration au sein de Soitec permettra à ce dernier d’accélérer son plan de développement dans le domaine des diodes électroluminescentes ainsi que dans le domaine des systèmes photovoltaïques à concentration », indique Soitec dans un communiqué. Le Président du Conseil de surveillance d’Altatech est le PDG de Soitec, André-Jacques Auberton-Hervé. L’opération sera finalisée au plus tard le 25 janvier prochain.

 International

  • Smart grid

Schneider Electric fait aussi ses courses de Noël et acquiert le logiciel Viridity EnergyCenter 2.0, conçu par la start-up américaine Viridity, pour améliorer la performance de sa plate-forme StruxureWare for Building. Les détails de la transaction n’ont pas été dévoilés. Lancée en 2010, StruxureWare permet le contrôle et la gestion technique des bâtiments (climatisation, ventilation, chauffage, éclairage et contrôle d’accès) à travers un même écran et associe les informations nécessaires au suivi des consommations énergétiques. Le logiciel développé par Viridity, qui crée des logiciels pour gérer les « micro-réseaux » (où des consommateurs s’échangent de l’énergie produite localement) est réputé pour ses capacités d’analyse des consommations énergétiques à petite échelle.