En bref : coût du solaire, Toshiba à Lyon…

Print Friendly, PDF & Email

France

  •  Solaire

Revoilà la fameuse « Contribution au service public de l’électricité » (CSPE), prélevée sur les factures d’électricité, qui avait alimenté la polémique contre le solaire en 2010. Elle rapportera 1,3 milliard d’euros de moins que les charges qu’elle est censée compenser en 2012, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Les charges de service public de l’électricité grimperont à 4,3 milliards d’euros, soit 60% de plus qu’en 2010, à cause notamment du développement de la filière photovoltaïque, qui devrait à elle seule peser à hauteur de 1,5 milliard d’euros. Pour couvrir ce bond, la CSPE devrait être relevée à 13,7 euros/MWh, contre 9 euros actuellement, précise la CRE.  Mais l’Etat ayant bloqué cette taxe à 9 euros jusqu’à fin juin 2012, avant de l’augmenter à 10,5 euros/MWh jusqu’au 31 décembre 2012, EDF pourrait subir un défaut de compensation d’environ 1,3 milliard d’euros l’an prochain, estime la Commission.

  • Smart grid

C’est fait : le partenariat entre NEDO (New Energy and industrial technology Development Organization), l’Ademe japonaise, et le Grand Lyon est officiel après la signature, le 15 décembre, d’une convention d’engagement pour le projet de démonstrateur smart community, du quartier de la Confluence. Le groupe Toshiba est chargé de ce projet dont le budget total est estimé à environ 50 millions d’euros. Il prévoit trois grandes réalisations d’ici à 2015 : la construction d’un bâtiment à énergie positive de 12.000 m2, abritant des logements résidentiels, des bureaux et des commerces; la mise en place d’un système d’auto-partage de véhicules électriques, avec un réseau de bornes de recharge et enfin la rénovation d’appartements existants pour les équiper d’un système de gestion de l’énergie.