Deals du 28 novembre au 5 décembre : révolte dans le solaire français (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

En France, le solaire est une nouvelle fois en effervescence. Alors que les salariés de Photowatt se mobilisent pour tenter de sauver leur entreprise, Solairedirect a jeté un pavé dans la mare en signant 60 MW de photovoltaïque à moins de 12 centimes d’euros le kWh en Poitou-Charentes. Un tarif rendu possible grâce à un amortissement sur trente ans. De son côté, Mersen (ex-Carbone Lorraine) affiche de grandes ambitions dans la solaire, en France et surtout à l’international, a expliqué son Président, Luc Themelin, à GreenUnivers, et SunPower a décroché un beau contrat dans l’Hexagone, ce qui ne l’empêche pas d’afficher de lourdes pertes au 3ème trimestre.

Toujours dans les énergies renouvelables, côté éolien offshore, Eiffel (groupe Eiffage) a trouvé un allié néerlandais pour fabriquer des mâts et fondations et dans l’énergie tirée des déchets, Europlasma engrange des contrats au Royaume-Uni.

Sur le marché du carbone, Rhodia (groupe Solvay) monte à 100% dans Orbeo alors que sur le prometteur marché du stockage, la start-up SymbioFCell réussit un joli coup en s’associant au géant Siemens.

Consultez également notre étude exclusive sur les start-up françaises des cleantech.

A l’international, les Etats-Unis annoncent un vaste plan de rénovation des bâtiments, un partenariat public-privé peut-être un peu en trompe-l’oeil, alors que le marché solaire américain s’annonce bien plus décevant que prévu. Il fait l’objet cependant d’une nouvelle consolidation, avec un rachat de NRG Energy et de grands projets pour financer des installations, lancés par SolarCity.

En revanche l’éolien offshore s’annonce en forte progression et pourrait fournir 14% de l’énergie européenne en 2030. Vattenfall prévoit d’ailleurs un nouveau grand parc offshore en mer du Nord.

Les autres  nouvelles du secteur en France et à l’international sont à lire dans la revue complète des deals, ci-dessous (service réservé aux abonnés):

France ...

1 COMMENT

  1. Avec un contrat de 30 ans à 108 euros le MWh ou 10,8 centimes le kWh, pour une installation qui entrerait en service au second semestre 2012, Solaire Direct fait une très bonne affaire.

    En effet, le tarif d’achat « normal » pour 20 ans et pour un système de 100 kWc et plus, ce qui est le cas ici, sera de 111 euros le MWh au 1er janvier 2012 et sans doute 105 ou 106 euros le MWh au 1er juillet 2012.

    Tarif prévisionnel : http://energeia.voila.net/solaire/baisse_prix.htm

    De bons commerciaux réussissent à se faire payer pendant 30 ans à un tarif voisin du tarif d’achat réglementé de 20 ans.

Comments are closed.