Un nouveau directeur France chez Enertrag

Print Friendly, PDF & Email

Après une dizaine d’années de service, Philippe Gouverneur laisse à Thierry Vergnaud son poste de directeur de la filiale française du développeur et producteur éolien Enertrag. L’allemand Gerd Spenk reste codirecteur et continuera à faire le lien avec la maison mère outre-Rhin. Thierry Vergnaud était auparavant président de la société marseillaise Conexia Energy, spécialisée dans le développement de projets photovoltaïques.

Titulaire d’un Master en biochimie, Thierry Vergnaud dispose d’une expérience approfondie dans l’énergie et l’environnement. Après ses activités passées dans le solaire ces dernières années, il revient dans l’éolien. De 2004 à 2005, il fut notamment membre du Directoire de Théolia, spécialisée dans le développement de fermes terrestres.

De son côté, Philippe Gouverneur quitte définitivement la société – composée de 35 personnes. Il gardera néanmoins des liens privilégiés avec Enertrag grâce à son son cabinet personnel EnR Conseil, lié à Enertrag jusqu’à la fin de l’année.

Philippe Gouverneur a aussi conforté ces derniers jours ses relations avec le Syndicat des énergies renouvelables (SER). Déjà actif au sein de l’organisation, il a été élu président de la commission « énergie marine » et sera présent en conséquence au conseil d’administration du syndicat. Il est aussi administrateur de France Energie Eolienne, la branche éolien du SER.

Outre l’éolien terrestre, où Enertrag exploite un parc total de plus de 117 MW dans l’Hexagone, la société est active dans l’éolien offshore. Elle a remporté le projet éolien offshore de Veulettes-sur-Mer (Seine-Maritime) au début des années 2000, aujourd’hui enseveli sous les recours et donc bloqué. L’entreprise pense à la reconversion de son projet en plateforme éolienne expérimentale, sur le modèle du parc d’essai allemand Alpha Ventus, par exemple.