Un homme de terrain à la tête de la jeune association Propellet

Print Friendly, PDF & Email
Olivier Grelier au centre, Thomas Perrissin à gauche et Frédéric Saez à droite

Dans la continuité de ses actions engagées dès 2008 sur la filière granulés de bois en France, l’association Propellet France renouvelle son bureau et change de président. Olivier Grelier de l’entreprise Supra succède ainsi à Thomas Perrissin d’Ökofen. Ce dernier est désormais vice-président.

Olivier Grelier aura la tâche de confirmer l’émergence de Propellet – créé en 2008 – comme un acteur structurant de la filière française bois énergie. Propellet est composé de 47 entreprises adhérentes à ce jour.

Olivier Grelier est responsable Certification au sein de Supra, un fabricant d’équipements de chauffage domestique à bois (poêles à granulés, inserts, etc.) et distributeur de combustibles (pellets, etc). Cotée en Bourse, Supra est sortie cet été du giron d’EDF Energies Nouvelles Réparties, entrée à son capital en 2007.

Outre Thomas Perrissin, président d’Ökofen (un fabricant de chaudières à granulés), un autre vice-président épaulera Olivier Grelier en la personne de Fréderic Saez, directeur de Dinak (un fabricant de conduits de fumée).

La désignation de ce nouveau bureau, pour un mandat de trois ans, suit le nouveau conseil d’administration de Propellet, élu en juin dernier. Propellet est, avec le Syndicat national des producteurs de granulés de bois par exemple, l’une des organisations professionnelles de l’Hexagone oeuvrant pour la promotion des granulés de bois pour le chauffage et la structuration et le développement de cette filière en France.

Pour plus de détails : Le conseil d’administration et le bureau de Propellet (PDF)