Après le solaire, la Chine veut régner sur l’éolien mondial, grâce à l’argent de Pékin (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Acte I : les fabricants chinois de panneaux solaires, armés de milliards prêtés par les banques publiques, inondent le marché, écrasent leurs concurrents européens et conquièrent le monde.

Acte II : les grands fabricants chinois d’éoliennes comptent bien faire de même, là aussi grâce aux milliards de l’Etat. Pour preuve le troisième fabricant chinois, Ming Yang Wind Power, n°11 mondial, vient d’obtenir 5 milliards de dollars de crédits, offerts par la banque publique China Development Bank Corp. — et son action a bondi de près de 7% cette semaine à New York, où le groupe est coté.

L’objectif des leaders chinois du secteur est ...