Saft divorce à l’amiable avec Johnson-Controls et limite la casse (Premium)

Print Friendly, PDF & Email


La Bourse de Paris a accueilli très positivement ce matin l’accord intervenu entre le français Saft et l’américain Johnson-Controls qui ont mis fin à l’amiable à leur co-entreprise, fondée en 2006 et dédiée à la fabrication de batteries lithium-ion pour l’automobile. L’action du fabricant de batteries bondissait de plus de 4% dans la matinée alors que le Cac 40 était de nouveau en forte baisse. Si le français récupère du cash et de la visibilité, il doit cependant céder une partie de ses technologies et son avenir sur le marché automobile ...