Hydrolienne d’EDF : des défis qui se confirment…

Print Friendly, PDF & Email

Derrière le buzz médiatique autour de l’hydrolienne d’EDF de Paimpol-Bréhat (Côtes d’Armor) se cache la réalité d’un projet pilote délicat. GreenUnivers a résumé fin août les dix enjeux majeurs autour de ce projet : des défis qui se confirment aujourd’hui !

La machine de pré-série de 0,5 MW, développée par le couple franco-irlandais DCNS-OpenHydro dans le cadre d’un projet démonstrateur mené par EDF, a été surprise par une météo maritime capricieuse. Mis à l’eau sur une barge pour des essais dès le 31 août, le prototype est revenu à terre en raison de cinq jours de mauvais temps.

Un scénario prévu par EDF, explique le groupe que nous avons contacté. L’hydrolienne avait pris la mer pour des tests dans la baie de Douarnenez, étape préalable à sa pose sur son site définitif de Paimpol-Bréhat. Une mauvaise météo a forcé les équipes à partir sur un plan B. Des questions d’assurance expliquent aussi le retour de la machine à terre, indique un porte-parole d’EDF. À Brest, des « ajustements techniques » autour de la problématique de lestage vont parallèlement être réalisés.

L’énergéticien ne donne toujours pas de date officielle de pose de l’hydrolienne au fond de la mer, arguant que dans tout projet pilote existent plusieurs scénarios. La machine devrait reprendre le chemin de la baie de Douarnenez ce week-end, en fonction du temps. Et la date prévisionnelle de pose, à la suite des essais et des conditions météo, est désormais prévue autour du 17-18 septembre.

LireHydrolienne de Paimpol-Bréhat : dix enjeux pour éviter la noyade