Faillite de Solyndra, enfant prodige du solaire US (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Très mauvaise nouvelle pour Obama : le fabricant de « tubes » solaires Solyndra, société innovante qu’il a spectaculairement soutenue, vient de se déclarer en faillite et licencie 1.100 personnes. Et ce malgré près d’un milliard de dollars apportés par des fonds privés, ainsi qu’un demi-milliard de crédits garantis octroyés par le gouvernement fédéral.

Le groupe, à la technologie originale – des panneaux en couches minces roulés en tubes pour capter le soleil de tous les côtés – ferme son usine californienne flambant neuve « Fab 2 » et élimine au passage un tiers des 3.600 emplois solaires de la Silicon Valley, ...

Article précédentAreva vend une centrale biomasse aux Pays-Bas (Premium)
Article suivantEolien offshore : deux juristes décryptent l’appel d’offres

8 COMMENTS

  1. Bonjour,
    Cette faillite était prévisible, Solyndra avait une technologie en trompe l’œil, économiquement sans fondement. Le tour de Nanosolar se rapproche, de se mettre sous le chapitre 11, comme ça les 50 millions d’EDF d’investissement partent en fumée.
    Le CIGS est une technologie complexe, il faut une vraie technologie de rupture come l’ALD, des travaux ont été menés par une Start-up française, w2e-industries, qui semblent avoir un grand potentiel, mais EDF ont préféré Nanosolar, un choix hasardeux avec l’argent du contribuable.

Comments are closed.