Demeter Partners sacré « investisseur cleantech de l’année »

Print Friendly, PDF & Email

Le fonds français Demeter Partners, l’un des plus grands fonds « verts » européens, a reçu le prix prestigieux de l’investisseur Cleantech de l’année décerné lors de la cérémonie des Investor Allstars 2011, organisé par la banque d’investissement GP Bullhound et par Vitesse Media – en quelque sorte les « Oscars » de la communauté des fonds de capital-risque.

Ce prix récompense des investissements innovants dans le secteur des cleantech, la capacité d’accroître la valeur des sociétés du portefeuille et un travail étroit avec les fonds « early-stage »

La remise des prix était organisée à Londres en présence de 600 professionnels du secteur. Parmi les autres candidats figuraient Albion Ventures, Climate Change Capital, Environmental Technologies Fund, Foresight Group, Innogy Venture Capital et Octopus Investments.

Demeter Partners, créé en 2005, gère deux fonds d’un total de 310 millions d’euros, axés sur les PME  des éco-industries (eau, déchets, air, sols…) et des éco-énergies (énergies renouvelables, efficacité énergétique, bâtiment vert, transports propres…) essentiellement en France, en Allemagne et en Espagne.

Parmi ses soutiens figurent la Caisse des Dépôts et IFP Energies Nouvelles, et ses fonds ont été souscrits par plus d’une vingtaine d’investisseurs institutionnels.

Demeter a des participations dans une trentaine d’entreprises en France, Espagne, Allemagne, Belgique et aux Etats-Unis. Fin 2009, il a bouclé son deuxième fonds à 203 millions d’euros, ce qui a fait de lui de loin le premier fonds français dans les cleantech et l’un des plus importants au monde.

Demeter a investi dans des groupes aussi divers que SolFocus (concentration photovoltaïque), SolaireDirect (photovoltaïque), Vergnet (éolien),  Sulfurcell (solaire à couches minces), JMB (énergies renouvelables), Renewable Power International (petites centrales hydroélectriques), Comarth (conception de véhicules électriques), Schnell Motoren (moteurs au biogaz), GreenGas (biogaz), ACH (bâtiment vert), IES Synergy (systèmes électroniques pour la conversion électrique embarquée), et dans les bureaux d’études Burgeap, Calea et Igip.