Éolien en mer – Les ports (5) : Nantes Saint-Nazaire doit convaincre Alstom (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

« Le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire est le premier port français pour l’importation et la manutention d’éoliennes terrestres, grâce au terminal de Montoir-de-Bretagne », rappelle Jean-Pierre Chalus, le président du directoire. Il verrait bien le port – situé dans le top 5 français – devenir également une base clé pour l’éolien en mer. Mais la compétition s’annonce rude entre les places portuaires pour attirer les industriels, sur fond d’appel d’offres pour installer 3 GW (round 1 français).

Si Nantes Saint-Nazaire souhaite prendre ce virage, c’est aussi pour mieux se positionner comme territoire de référence pour l’ensemble des énergies marines renouvelables (EMR).

Ce cinquième volet de notre série sur les ports de l’éolien en mer analyse la situation du Grand Port Maritime (GPM) de Nantes Saint-Nazaire, après Bordeaux, Le Havre, Dunkerque, Cherbourg, et avant Brest. Plutôt désavantagé par sa position géographique mais disposant d’un tissu industriel favorable, le port de Loire-Atlantique articule sa stratégie d’accueil autour de quatre sites, dont une surface à aménager pouvant accueillir un turbinier. Il doit ...