Deals du 8 au 16 août : les financiers se rabattent sur le green (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

En France, situation contrastée cette semaine. La société Windtechnics, spécialisée dans la maintenance éolienne et propriété du groupe Hanalei Renouvelables, a été mise en liquidation judiciaire après avoir été victime d’un défaut de paiement de son principal client. Elle cherche un repreneur.

Malgré la tempête boursière, certains grands groupes restent offensifs : Saint-Gobain a racheté une société américaine spécialisée dans la fabrication de films de contrôle solaire destinés à réduire la consommation d’énergie, alors qu’Alcatel-Lucent s’est allié avec un géant chinois de l’énergie pour s’attaquer au marché du smart grid en Chine.

La semaine a également été marquée par le lancement du second appel à projets pour les Instituts d’excellence en énergies décarbonées (IEED) et les chiffres des ventes de véhicules électriques au premier semestre qui montrent que le marché reste anecdotique avec, pour l’instant, une domination du groupe PSA Peugeot-Citroën.

A l’international, le fonds Blackstone a bouclé le financement du parc éolien offshore de Meerwind, au large de l’Allemagne, attestant du regain d’intérêt des groupes financiers pour les actifs d’énergies renouvelables en Europe, notamment dans l’éolien, un placement qui paraît bien plus sûr que la Bourse.

Dans la même veine, le fonds Bridgepoint a raflé 11 parcs éoliens espagnols vendus par ACS, et plusieurs autres opérations analogues confirment cette tendance. Mais les gros acteurs industriels profitent aussi de la fragilité de leurs rivaux, notamment européens : ainsi SunEdison (MEMC) reprend la filiale américaine de l’espagnol Fotowatio et devient l’un des premiers développeurs solaires aux Etats-Unis.

Lire la synthèse détaillée des deals (service réservé aux abonnés): ...