Demeter met la main sur des mini-centrales hydroélectriques (Premium)

Print Friendly, PDF & Email
Copyright / Patrick Smith

La restructuration du capital de l’espagnol Renewable Power International (RPI), spécialisé dans les petites centrales hydroélectriques, permet au fonds d’investissement français Demeter Partners de mettre un pied sur ce marché de niche en Europe.

Lors d’une opération ...

qui valorise la société à 230 millions d’euros, le fonds luxembourgeois Cube Infrastructure (géré par Natixis Environnement & Infrastructures) devient l’actionnaire de référence de RPI. L’équipe de management entre également au capital, tout comme deux fonds espagnols de family office. Les détails financiers ne sont pas dévoilés.

RPI développe, exploite et détient des installations hydroélectriques. Il possède 10 petites centrales en Espagne et 7 au Portugal, pour une puissance cumulée de 85 MW.

Un marché concurrentiel

Par le passé, Demeter Partners avait tenté à plusieurs reprises d’entrer sur ce marché, notamment en France, dans deux sociétés ayant pour activité l’exploitation de barrages de faible puissance. Mais selon Bastien Gambini, directeur d’investissement chez Demeter, la compétition avec les grands énergéticiens et les fonds d’infrastructures est plutôt rude sur le segment du petit hydraulique en Europe. « Des actifs de la catégorie de RPI, à ce prix, ne se présentent pas tous les jours sur le marché », note l’investisseur.

RPI était initialement détenue par le groupe rp Global, basé à Madrid et contrôlé par la holding RP Global (RPGH). L’évolution de l’actionnariat de ce dernier, avec la sortie d’un actionnaire de référence, a poussé la restructuration de l’actionnariat de RPI. À côté de Cube Infractructure et Demeter Partners, les family office ibériques Ovec et Minicentrales (ou Micsa, détenue majoritairement par la famille Lozano, fondatrice de RPGH), investissent également dans la société.

La chiffre d’affaires de RPI, non dévoilé, est constitué par les revenus de la vente d’électricité. « La croissance de RPI est à attendre du côté de la mise en route de nouveaux barrages dans la péninsule ibérique notamment, voire ailleurs en Europe, suivant les opportunités. Nous serons également attentifs à la croissance externe, avec la possibilité de faire l’acquisition de portefeuilles d’actifs », indique Bastien Gambini.