Google lâche PowerMeter mais réinvestit dans l’éolien (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Après deux ans de test, Google a décidé d’abandonner son logiciel de gestion de l’énergie PowerMeter, qui n’a pas réussi à convaincre suffisamment de compagnies d’énergie ni de particuliers, à l’exception d’une poignée de passionnés.

Sur son blog, Google explique que PowerMeter, qui avait connu un démarrage poussif, n’a pas atteint la taille critique suffisante. Microsoft a également récemment renoncé à son service similaire, Hohm, lancé presque en même temps. Google annonce enfin ...

Article précédentPour financer ses investissements solaires, Soitec veut lever 150 M€ (Premium)
Article suivantEolien offshore : Coup double pour Areva avec Iberdrola (Premium)

4 COMMENTS

  1. C’est bien dommage qu’un grand groupe comme Google lâche le Power Metering qui reste encore une affaire de passionnés. Il y’a un grand effort à faire en matière didactique de l’énergie pour mieux expliquer ce qu’est une courbe de charge électrique. L’expérience marocaine a montré que même des responsables d’un haut niveau, avec de grands budgets énergétiques dans des industries, ou des bâtiments, ne deviennent des « passionnés de la gestion en temps réel » que dans la mesure ou on aurait fait l’effort de tout expliquer, c’est l’équivalent des interprétations d’un scanner en médecine, ça ne s’improvise pas. C’est par la suite que nous assistons à la naissance des passionnés du Smart Metering qui forment maintenant une petite école, mais qui grandit. Notre recommandation serait de mieux reprendre cet aspect, plus de formation et d’information, avec des outils plus simples, et qui sont encore peu répondu sur le marché du temps réel.

Comments are closed.