Eolien en mer – Les ports (1) : Bordeaux lance un appel à candidatures aux industriels (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Les stratégies sont différentes, mais l’objectif est le même : attirer les industriels de l’éolien offshore, en marge du lancement du premier appel d’offres français pour 3.000 MW. Les grands ports de l’Atlantique et de la Manche font les yeux doux aux entreprises à la recherche d’un site d’implantation, et notamment aux fabricants de turbines. Areva Wind a déjà annoncé avoir mis en concurrence Cherbourg, Le Havre et Dunkerque. Alstom Wind, l’autre turbinier français, est aussi à la recherche du port parfait.

Ce premier volet sur les principaux ports de l’Hexagone braque les projecteurs sur le Grand Port Maritime de Bordeaux (GPMB), qui compte déjà une usine de pales dans son orbite. Sa situation géographique le désavantage par rapport à ses concurrents plus au nord, plus proche des futures fermes du premier round français et surtout des gigantesques marchés d’Europe du Nord, visés à moyen terme par les industriels. La compétition semble donc plus ardue pour Bordeaux. Pour rester dans la course, le GPMB lance un ...