Un nouveau secrétaire général pour l’association européenne du photovoltaïque (EPIA)

Print Friendly, PDF & Email

Reinhold Buttgereit est le nouveau secrétaire général de l’Association européenne de l’industrie photovoltaïque (EPIA). Ce titulaire d’un PhD de l’Université technique de Berlin est un parfait connaisseur de l’environnement : d’abord consultant spécialisé dans les évaluations d’impact environnemental et la gestion de projets au sein du cabinet Prognos, il a ensuite travaillé pour l’énergéticien Bewag à Berlin avant de passer douze ans au sein de l’énergéticien suédois Vattenfall. Il a pris en charge le lobbying, ouvrant notamment un bureau à Bruxelles.

Reinhold Buttgereit succède à Adel El Gammal, qui a quitté ses fonctions fin novembre 2010 et est responsable du développement des activités de l’entreprise française Ecotemis, spécialisée dans le solaire intégré au bâti. L’intérim au poste de secrétaire général de l’Epia a été assurée par Eleni Despoto, secrétaire générale adjointe, qui conserve ses fonctions.

L’EPIA, qui compte 240 adhérents, est actuellement présidée par Ingmar Wilhelm, vice-président d’Enel Green Power. Elle compte un français parmi son board : Fabrice Didier, directeur général de Saint-Gobain Solar. L’association a récemment annoncé des prévisions optimistes pour le marché solaire européen.