Procès en divorce entre Saft et son partenaire américain Johnson Controls (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Rien ne va plus entre le fabricant français Saft et son allié américain Johnson Controls, leader mondial des batteries automobiles : Johnson  a intenté mercredi une action en justice pour dissoudre leur joint-venture créée en 2006, Johnson Controls-Saft (JCS), dédiée à la fabrication à grande échelle des batteries lithium-ion pour les véhicules électriques. L’alliance semblait idéale : Saft, qui développe des batteries lithium-ion depuis plusieurs dizaines d’années mais quasiment absent du secteur auto, apportait sa technologie, et Johnson lui offrait l’accès au marché automobile mondial.

Le mariage avait bien commencé, avec ...