Solaire : l’OPA de Total lève des doutes sur l’avenir de SunPower (Pictet)

Print Friendly, PDF & Email

Surprise dans le solaire mondial : Total vient de lancer une OPA amicale de 1,3 milliard de dollars sur le fabricant américain de panneaux photovoltaïques SunPower. C’est la plus grosse fusion-acquisition jamais réalisée sur ce jeune marché ! Pour Luciano Diana, gérant du fonds Pictet Clean Energy, de Pictet & Cie, ce deal fait sens en termes de synergies entre les deux groupes : l’arrivée de Total répond à trois interrogations sur l’avenir de SunPower. Le gérant estime également que le pipeline de projets solaires de l’américain est l’une des principales motivations du groupe pétrolier français.

Un effet de surprise

L’OPA de Total sur SunPower, annoncé hier, a surpris. Et pour cause, Luciano Diana note qu’historiquement les compagnies pétrolières sont peu actives dans le solaire. BP et Shell sont deux exemples de compagnies entrées sur le marché de la production photovoltaïque mais qui ont tendance à en sortir progressivement, selon lui. Total est actif dans la production de modules depuis plusieurs décennies avec Tenesol (340 millions € de CA estimé en 2010), mais la taille beaucoup plus importante de SunPower (1,5 milliard € de CA / 2,2 milliards $) fait d’un coup entrer le pétrolier dans le peloton des leaders mondiaux du solaire.

Des doutes sur SunPower… levés par Total

Le fonds Pictet Clean Energy avait initialement des doutes sur la société américaine. « Nous avions une confiance très relative dans l’activité industrielle de l’entreprise, avec des inquiétudes sur ses coûts de production », souligne Luciano Diana. SunPower présente en effet des coûts au Watt produit parmi les plus élevés de l’industrie photovoltaïque. Le gérant émet également des interrogations sur le management de l’entreprise. Enfin, les incertitudes concernant la capacité de SunPower à rassembler des capitaux pour son activité de développement de projets avait aussi conduit le fonds à ne pas miser sur la société.

« L’arrivée de Total au capital répond à ces trois interrogations, explique Luciano Diana. Le groupe français sera un partenaire stratégique pour l’aider à réduire ses coûts. Il va également renforcer de manière importante les compétences de l’équipe de management. Enfin, avec une garantie financière de 1 milliard de dollars de la part de Total, SunPower va désormais avoir les moyens pour son activité de développement de projets ». Pour lui, cette opération a donc clairement du sens.

La pertinence de l’activité développement de projets

Alors que la production de modules est fortement concurrencée par les producteurs asiatiques, et surtout chinois, ce qui a pu dissuader certains grands énergéticiens de s’y aventurer, Luciano Diana note que Total arrive avec une approche différente, grâce à l’activité développement de projets de SunPower.

Luciano Diana suggère que Total apprécie le pipeline de projets de SunPower en Europe. Le marché solaire du continent devrait se développer principalement sur le photovoltaïque en toiture (résidentiel, tertiaire et toits industriels). Aux Etats-Unis, même s’il voit une forte croissance des fermes solaires, il juge que le marché reviendra d’ici 2 à 3 ans sur les grandes toitures et le résidentiel. Avec des panneaux à très haut rendement, les plus élevés au monde aujourd’hui, SunPower apporte une valeur ajoutée déterminante à des installations en toiture.

Sur la question de la stratégie d’intégration du groupe français sur toute la chaîne de valeur du solaire, Luciano Diana semble plus dubitatif : « Sur le silicium, il y a quatre gros producteurs mondiaux avec l’allemand Wacker, l’américain Hemlock Semiconductor, le sud-coréen OCI et le chinois GCL. Il va être très dur de concurrencer cette industrie ». À moyen terme, le gérant voit plus de pertinence dans la stratégie d’intégration en aval de la filière.

 

 

 

 

 

 

 

Article précédentDistributeur solaire ambitieux, Helios Stratégia s’ouvre à deux investisseurs (Premium)
Article suivantGE et des fonds se disputeraient Landis+Gyr (Premium)

Comments are closed.