L’Irena monte en puissance et confirme son directeur général

Print Friendly, PDF & Email
Adnan Amin /copyright : Irena

Adnan Amin, qui avait remplacé la française Hélène Pelosse comme directeur général par intérim de l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) en octobre 2010, vient d’être confirmé à ce poste au cours d’une réunion de la commission préparatoire de l’organisation.

Ce Kenyan de 54 ans était précédemment haut fonctionnaire du secrétariat des Nations Unies à New York.

L’Irena a été fondée à Bonn en janvier 2009 pour favoriser le développement rapide des énergies renouvelables dans le monde et faciliter la coopération entre les pays du Nord et du Sud dans ce domaine. Elle est actuellement basée à Abou Dhabi, mais doit s’installer par la suite à Masdar, la future ville à zéro émission de carbone des Emirats arabes unis.

148 pays et l’Union européenne ont signé le traité de l’Irena et 69 l’ont ratifié à ce jour. Quelques pays importants l’ont ratifié récemment, dont la France et les Etats-Unis en mars, ce qui devrait aider l’organisation à passer à la vitesse supérieure après des débuts difficiles.

Hélène Pelosse, ancienne directrice adjointe de Jean-Louis Borloo au ministère de l’Ecologie, avait été désignée comme première directrice générale par intérim après une campagne offensive en juin 2009. Mais elle a quitté son poste en octobre 2010 de manière fracassante, déclarant qu’elle « avait été contrainte de démissionner » en raison d’un conflit persistant avec les Emirats arabes unis.

 

 

Article précédentDeals du 28 mars au 4 avril : les groupes français à la fois cibles et attaquants (Premium)
Article suivantPhotovoltaïque à concentration : de l’ombre à la lumière !

1 COMMENT

  1. Que devient Hélène Pelosse ?
    C’est une femme de conviction, j’espère que nous la reverrons bientôt sur le terrain car plus que jamais les énergies renouvelables ont besoin de personnes comme elle.

Comments are closed.