Repère: les Chinois dominent le Top 15 mondial des fabricants d’éoliennes

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Les 4 premiers fabricants mondiaux d’éoliennes sont pratiquement ex aequo et deux d’entre eux sont chinois ! La croissance spectaculaire des groupes chinois bouleverse en effet le classement des leaders mondiaux : si le danois Vestas reste de justesse n°1, avec 12% du marché mondial et 38 GW installés en 2010, le chinois Sinovel (11% du marché) se hisse à la deuxième place, devant General Electric (10%) qu’il relègue au 3e rang, ex-aequo avec un autre chinois, Goldwind, qui détient lui aussi 10% du marché mondial, selon le tout dernier classement du cabinet Make Consulting .

L’an dernier, les chinois Goldwind et Sinovel étaient respectivement n°3 et n°5.

Les autres fabricants chinois gravissent eux aussi à toute vitesse les marches du classement : Dongfang arrive 7e avec 7% du marché, alors qu’il n’était que 9e, Guodian United Power grimpe de la 12e à la 10e place, Ming Yang de la 13e à la 11e et deux autres chinois, Sewind et XEMC, apparaissent dans le classement, respectivement aux 13e et 15e rangs. Le japonais Mitshubishi et l’espagnol Acciona ont, eux, disparu de ce Top 15.

La dégringolade la plus spectaculaire est celle de Siemens, tombé de la 6e à la 9e place.

Les groupes européens relégués

Bref, dans ce Top 15 figurent 7 groupes chinois, alors qu’ils n’étaient que 5 l’an dernier, et leur part de marché cumulée totalise 38%. Ils profitent de la croissance accélérée de leur marché national, sur lequel les groupes étrangers n’ont pas réussi à entrer. Vestas s’en sort grâce à sa diversification mondiale.

L’an dernier, le Top 15 comptait 6 groupes européens, qui ne sont désormais plus que 5 et relégués plus bas dans le classement.

Les groupes qui dépendent largement du marché américain, General Electric en tête, ont souffert du net ralentissement de ce marché en 2010, qui a vu sa croissance réduite de 44%, bien que GE ait réussi à accroître sa part de marché. Siemens a réussi une belle année aux Etats-Unis, où il est devenu n°2 en Amérique du Nord, tandis que la part de marché de Vestas s’y est réduite nettement, comme la plupart de celle des autres fabricants.

En Europe, les 4 premiers fournisseurs restent les mêmes que l’an dernier, GE y enregistrant la pus forte progression dans le Top 10.

Dans les parcs offshore, les fabricants européens ont fourni 75% des turbines en 2010, Vestas et Siemens en tête.

Et cette tendance devrait continuer, selon Make, qui estime que le marché chinois représentera 38% du marché mondial entre 2011 et 2016.

Selon le Global Wind Energy Council (GWEC), le marché éolien mondial augmentera de plus du double d’ici 2015, pour atteindre une capacité installée de 450 gigawatts contre 194,4 GW fin 2010. Pour 2011, selon le GWEC, les installations nouvelles atteindront plus de 40 GW.