Le fabricant solaire allemand Pairan installe une équipe en France

Print Friendly, PDF & Email

Spécialisé dans la fabrication de systèmes photovoltaïques, le groupe allemand Pairan vient d’ouvrir une filiale en France, implantée à La Farlède, dans le Var. Brigitte De Paepe, 43 ans, en prend la présidence. Elle connaît bien le marché puisqu’elle était depuis 2008 à la tête d’une autre filiale française d’un fabricant allemand du solaire, Conergy.

Fondé en 1983, Pairan est un groupe familial qui propose un portefeuille de produits comprenant des trackers solaires, des onduleurs et des modules photovoltaïques. Il a aussi développé une activité d’installations clés en main : il en a réalisé plus de 10 000 à ce jour, en toiture et au sol, dans différents pays. Basée à Göttingen, l’entreprise affiche un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros, emploie plus de 150 personnes et s’est déjà implantée en République tchèque, Espagne, Grèce et Italie. En mars 2010, elle a fusionné avec une autre PME, Solvelinus.

Dans la filiale française, Brigitte De Paepe travaillera avec Franck Rivas Manzo (un ancien de Tenesol) qui est nommé directeur général et Sébastien Morel, directeur commercial.

Le nouveau cadre réglementaire français n’effraie donc pas le fabricant allemand ? « La décision de s’implanter avait été prise avant, mais si le marché est compliqué, il reste attractif, souligne Franck Rivas Manzo. Des entreprises risquent certes d’être fragilisées mais les plus fortes resteront. Et Pairan est un groupe solide ».

La société mise surtout sur les installations clés en main de moyenne puissance et la fourniture d’onduleurs et de modules. « Les trackers qui optimisent les installations seront sans doute moins importants en France compte-tenu des contraintes de production », poursuit le directeur général. Pairan France emploie déjà une dizaine de collaborateurs, essentiellement des commerciaux.