Deals du 21 au 28 mars : les groupes français à l’offensive dans le smart grid (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Offensive des industriels français dans la gestion intelligente de l’énergie cette semaine : Alstom Grid et Schneider Electric ont tous les deux racheté des sociétés américaines pour rester dans le peloton de tête mondial des réseaux intelligents.

Dans les énergies renouvelables, Areva Wind engrange les commandes et pourrait bientôt passer devant le danois Vestas sur le marché offshore. Et il discute avec d’éventuels partenaires pour répondre à l’appel d’offres français de 3 GW qui sera lancé en mai prochain. Côté biomasse, le groupe familial Moulinvest lève des fonds auprès d’investisseurs qualifiés et prépare son entrée à la Bourse de Paris, sur Alternext, le 11 avril prochain, alors qu’Altawest entre sur le marché des installations clés en main de valorisation énergétique des déchets et met la main sur AE&E Inova France.

Dans le solaire, la situation est plus contrastée : l’usine girondine de First Solar reste encore en suspens, alors que les régions semblent vouloir se mobiliser pour soutenir les projets photovoltaïques. De son côté, Solairedirect veut se passer des subventions et vendre de l’électricité aux compagnies d’électricité comme aux Etats-Unis. Et le groupe envisage aussi de se doter d’un outil industriel intégré en France.

A l’international, les transactions vedettes ont été un double rachat dans le bâtiment intelligent cette semaine: deux géants mondiaux, IBM et Schneider Electric, élargissent leur offre par des acquisitions, dont celle réalisée par Schneider qui est l’un des plus gros deals du secteur depuis deux ans.

La semaine a aussi vu une grosse levée de fonds d’une société de recyclage du plastique et Google miser sur un groupe de biocarburants. Egalement, un fabricant américain de camions électriques a levé des fonds importants.

Voici la synthèse détaillée des deals de la semaine (service réservé aux abonnés). ...

Article précédentAltawest prend du poids dans la biomasse et la valorisation des déchets (Premium)
Article suivantSeagen vs Hammerfest : double projet d’hydroliennes en eaux britanniques (Premium)

Comments are closed.