L’éolien a ralenti dans l’UE en 2010, dépassé par le solaire

Print Friendly, PDF & Email

Le décollage de l’éolien offshore européen l’an dernier n’a que partiellement compensé le net ralentissement des installations éoliennes terrestres, surtout en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni, selon le dernier bilan de l’EWEA (Association européenne de l’éolien) : au total, l’UE a installé 9,3 GW d’éoliennes en 2010, 10% de moins que les 10,5 GW installés en 2009. Alors même que les constructions de centrales à charbon ont redémarré dans l’UE.

Autre nouveauté de 2010, les installations photovoltaïques (12 GW) ont pour la première fois dépassé celles d’éoliennes.

Et ce malgré une multiplication des parcs éoliens terrestres en Europe de l’est, surtout en Roumanie, Pologne et Bulgarie.

Sur les 9,26 GW d’éolien installés dans l’UE l’an dernier, 8.377 MW ont été installés à terre et 883 MW en mer. En 2010, les nouvelles installations terrestres ont ralenti de 13,9% par rapport à 2009, tandis que les éoliennes offshore ont accéléré de 51%.

Les investissements dans l’éolien européen ont atteint 12,7 milliards d’euros en 2010, dont 10,1 milliards pour le terrestre et 2,6 milliards pour l’offshore. L’Espagne a été la plus active, avec 1,5 GW installé, suivie de l’Allemagne (1,49 GW) et de la France (1,1 GW). Viennent ensuite le Royaume-Uni (962 MW),  l’Italie (948 MW), la Suède (604 MW), la Roumanie (437 MW), la Pologne (382 MW), le Portugal (345 MW) et la Belgique (350 MW).

L’éolien a représenté 16,7% des nouvelles installations de production d’électricité en Europe en 2010. Si l’on inclut toutes les énergies renouvelables, 2010 est une année record : les nouvelles installations d’EnR en Europe ont augmenté de 31% par rapport à 2009 et ont représenté 41% des installations électriques nouvelles (22,6 GW sur un total de 55 GW).

En revanche, dans le nucléaire et les centrales à pétrole, les fermetures ont été supérieures aux ouvertures.

En termes de capacités installées totales fin 2010, l’UE comptait désormais 874 GW (+ 52,8 GW) de production électrique, dont 9,6% pour l’éolien, qui représente 84 GW du total (+12,2% par rapport à 2009). L’Allemagne abrite toujours la plus grande quantité d’éoliennes du continent, suivie de  l’Espagne, de l’Italie, de la France et du Royaume-Uni.

Les éoliennes européennes installées fin 2010 produisent 5,3% de la consommation d’électricité du continent.

Pour la première fois, l’éolien n’a pas été l’énergie renouvelable en plus grande croissance : les installations photovoltaïques nouvelles en 2010 dans l’UE étaient de 12 GW (21,7% des nouvelles capacités électriques installées sur le continent).

L’UE a aussi installé 4 GW de nouvelles centrales à charbon (7,3% des nouvelles capacités électriques installées en Europe), 573 MW de centrales à biomasse (1%), 405 MW de solaire thermique (0,7%), 208 MW de grandes installations hydro-électriques (0,4%), 200 MW (0,4%) de tourbe, 149 MW (0,3%) de conversion des déchets, 145 MW (0,3%) de nucléaire, 25 MW de petit hydro-électrique, 25 MW de géothermie, et pas encore d’énergie marine.

C’est au Danemark que l’énergie éolienne pèse le plus (24% de la consommation d’électricité), suivie de l’Espagne (14,4%), du Portugal (14%), de l’Irlande (10,1%) et de l’Allemagne (9,3%).

L’EWEA prévoit pour 2011 le raccordement au réseau de 1 à 1,5 GW de nouvelles éoliennes offshore.