Investissements des fonds français dans les cleantech : + 55% en 2010

Print Friendly, PDF & Email

Les fonds de private equity ont investi 262,6 millions d’euros dans 82 entreprises des cleantech en 2010, selon le bilan annuel du club Cleantech de l’Afic (Association française des investisseurs en capital) réalisé à partir des données de GreenUnivers, avec Ernst & Young. Soit une hausse de 55% par rapport à 2009, où 57 opérations avaient été réalisées pour un montant total de 169 millions d’euros.*

Par secteur, les énergies renouvelables ont représenté en 2010 un peu moins de la moitié des opérations en valeur (35 deals) et plus de la moitié en volume (143,8 millions d’euros). Deux autres secteurs attirent également fortement les fonds : les transports (notamment ce qui concerne la mobilité électrique) avec 51 millions investis et l’efficacité énergétique (bâtiment vert, green IT, smart grid…) avec 36,8 millions investis.

Par stade de maturité, le capital risque (hors premiers tours) arrive en tête avec 31 deals pour un montant de 108 millions d’euros. Les premiers tours de financement ont représenté 29 opérations pour 51,4 millions et le capital développement 22 deals pour 103,2 millions d’euros.

Pour le seul quatrième trimestre 2010, le montant des investissements s’est élevé à 65,2 millions d’euros dans le cadre de 22 levées de fonds.

Les plus grosses opérations de l’année :

Numéro 1:  Fonroche (production d’énergie d’origine solaire et assemblage de panneaux solaires) avec 25 millions d’euros levés auprès du fonds Eurazeo.

Numéro 2 : Gruau (transports : diversification dans la production de véhicules électriques) avec 17,2 millions d’euros levés auprès de plusieurs investisseurs : FSI (9,7 Millions) + les fonds Ouest Croissance, Nexstage, Océan Participations, Volney Développement (7,5 Millions).

Numéros 3 (ex aequo) : le groupe Vol-V (éolien, solaire) avec 15 millions collectés auprès de Natixis Environnement et Infrastructures et Electrawinds (éolien, biomasse) avec également 15 millions levés auprès de Demeter Partners.

Télécharger ici le PDF du Barometre Club Cleantech AFIC GreenUnivers/4e trimestre et bilan annuel 2010

* Méthodologie du Baromètre du Club Cleantech Afic : les données sont retraitées pour ne conserver que les montants investis par les fonds, en retranchant les éventuels apports d’entreprises par exemple. Les deals sont ceux qui concernent des entreprises françaises des cleantech ou des entreprises étrangères dans lesquelles un fonds français est leader de l’investissement. Les investissements dans les infrastructures ne sont pas concernés.