Eoliennes géantes : General Electric rachète la technologie des grands mâts de WTS (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Le géant américain General Electric accélère pour développer les éoliennes de plus de 5 MW qui seront privilégiées dans des parcs offshore en plein boom. Le groupe a annoncé le rachat ...

de la technologie de gestion des grands mâts du petit groupe américain Wind Tower Systems (WTS), indispensables pour supporter des pales de plus en plus gigantesques, capables de recueillir davantage d’énergie du vent du large.

WTS travaille sur le développement de structures d’assemblage et de montage pour gérer des mâts de plus de 100 mètres de haut, permettant de transporter, mettre à la verticale et installer en mer ces immenses machines, pour un coût réduit de 80% par rapport aux classiques grues des navires installateurs, selon le groupe. L’utilisation commerciale de ce système est visée pour 2012.

Les coûts d’installation et de fondation expliquent largement pourquoi un parc éolien offshore coûte en moyenne 4 fois plus qu’un parc terrestre, par MW installé (environ 4 millions de dollars par MW au lieu d’un million).

Les concurrents de GE accélèrent également dans ce domaine des éoliennes de plus de 5 MW, où pour l’instant seuls trois groupes sont présents – Areva Wind grâce au rachat par Areva de l’allemand Multibrid, l’allemand REpower et son compatriote Bard Engeneering. La semaine dernière le français Alstom a ainsi conclu un accord pour la fourniture de pales géantes avec le danois LM Wind Power et envisage de construire des usines en France, pour profiter du futur appel d’offres de 3 GW récemment annoncé par le gouvernement.

Outre Alstom et General Electric, d’autres fabricants visent ce marché prometteur comme le sud-coréen Hyundai Heavy Industries, le japonais Mitsubishi ainsi que les deux leaders chinois Golwind et Sinovel.