Deals du 17 au 24 janvier : ultime suspense pour l’éolien français, la Grèce star solaire (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Serait-ce enfin la grande semaine pour l’éolien offshore français ? Avec cinq mois de retard sur le calendrier initial, c’est le chef de l’Etat lui-même qui devrait dévoiler les grandes lignes de l’appel d’offres ce mardi à Saint-Nazaire (l’une des zones retenues) lors d’un discours sur l’industrie. Dans les coulisses, tout le monde s’y prépare et notamment EDF EN et Alstom qui viennent de signer un accord commercial exclusif et espèrent bien devenir les chefs de file d’une future filière française.

Dans le solaire, la concertation avance aussi mais le climat reste très tendu, les entreprises s’inquiétant des dernières propositions des pouvoirs publics sur les grandes toitures, pour lesquelles des appels d’offres pourraient être mis en place.

Dans les transports, Faurecia et Bolloré sont à l’offensive et l’Ademe lance un appel à manifestations d’intérêt pour l’éco-mobilité.

Du côté des levées de fonds, le très ambitieux producteur belge Electrawinds, actif dans l’éolien et la biomasse et de plus en plus présent dans l’Hexagone depuis son rachat de Biomelec, ouvre son capital à un grand investisseur financier français, et une jeune pousse active dans la chimie verte, Eviagenics, a bouclé son premier tour de table.

A l’international, la Grèce annonce coup sur coup un projet de centrale photovoltaïque géante, le 10ème plus grand projet au monde, et celui d’une grande centrale solaire thermique fournie par une vedette californienne du secteur, BrightSource. Aux Etats-Unis, la jeune société de biocarburants Gevo, où a investi Total, réduit d’un tiers ses ambitions pour son entrée en Bourse.

Le duo Chine-Etats-Unis a fait la Une cette semaine, y compris dans les cleantech: la compagnie d’énergie américaine Duke Energy s’est alliée au chinois ENN Group pour construire des “cités vertes”. Et en Chine, les experts prédisent une explosion du marché du smart grid dont profiteront grandement les géants américains, tandis que Pékin veut installer 10 millions de places de parking pour véhicules électriques.

Lire la synthèse détaillée des deals ci-dessous (service réservé aux abonnés) ...