Alliance USA-Chine pour des “cités vertes”, mais le « G2 vert » reste conflictuel (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Alors que Barack Obama reçoit à Washington le président chinois Hu Jintao, la grande compagnie d’énergie américaine Duke Energy et le groupe chinois ENN Group ont convenu de développer ensemble des “cités vertes” en Chine et aux Etats-Unis, illustrant les débuts d’une coopération entre les deux pays dans les cleantech qui ne se passe pas sans heurts. L’enjeu est crucial : la Chine a annoncé vouloir investir des centaines de milliards de dollars dans le « vert », et son marché s’annonce colossal. C’est aussi un bras de fer : Washington veut freiner le protectionnisme chinois mais aussi se protéger contre l’arrivée massive d’éoliennes et de panneaux solaires chinois bon marché sur son sol, et Pékin veut exactement le contraire. ...

Article précédentComment Voltalis compte gagner de l’argent (Premium)
Article suivantLe producteur d’énergie verte belge Electrawinds séduit un fonds français (Premium)

Comments are closed.