Olivier Appert reste vice-président de la plate-forme européenne sur le stockage du CO2

Print Friendly, PDF & Email

Le mandat d’Olivier Appert, président d’IFP Energies nouvelles, comme vice-président de la plate-forme européenne ZEP (Zero emissions platform) vient d’être renouvelé.

Diplômé de Polytechnique et ingénieur général des Mines, Olivier Appert a occupé plusieurs postes dans l’administration, notamment au ministère de l’Industrie, avant de rejoindre la direction générale de l’IFP en 1994 pour prendre en charge les activités de recherche et développement. Cinq ans plus tard, il intègre l’Agence internationale de l’énergie comme directeur de la coopération long terme et de l’analyse des politiques énergétiques. Et en 2003, il revient prendre la présidence de l’IFP, devenu IFP Energies nouvelles en juillet 2010.

La plateforme ZEP joue un rôle clé en Europe dans le développement des projets de captage et stockage du CO2 (CSC), un secteur dont il a été beaucoup question lors du récent Sommet de Cancun et qui pourrait, à terme, être financé dans le cadre du Mécanisme de développement propre (MDP) du protocole de Kyoto.

La ZEP réunit des grands acteurs de l’industrie (Alstom, Siemens, Vattenfall …), de la recherche et des organisations non gouvernementales (WWF). Elle est à l’origine du programme, en cours de finalisation, d’une dizaine de projets de démonstrateurs visant à produire de l’électricité à partir de combustibles fossiles sans émissions de CO2. Plusieurs solutions technologiques, développées et testées à grande échelle d’ici à 2015, doivent aboutir à une mise sur le marché vers 2020.

IFP Energies Nouvelles est très engagé dans le développement de technologies de CSC et participe à de nombreux projets collaboratifs dans le domaine.