Deals du 6 au 13 décembre : l’électricité intelligente avance plus que Cancun

Print Friendly, PDF & Email

Si l’accord conclu ce week-end à Cancun n’a guère fait avancer les choses, sauf le principe de négocier — restons positifs –,  si une éclipse gèle les aides au solaire en France, un secteur est lui en plein tourbillon: une frénésie de rachats dans le smart grid et l’efficacité énergétique électrise tout le secteur, à l’international comme en France.

En France, l’incontestable star de la semaine dans les cleantech s’appelle Schneider Electric. Le groupe signe trois acquisitions de jeunes sociétés, l’une spécialisée dans l’effacement électrique et les deux autres dans la gestion intelligente des bâtiments. De quoi se renforcer sur les marchés du smart grid et du bâtiment vert, deux secteurs en forte croissance. La Bourse a d’ailleurs salué cette stratégie de conquête.

La filière solaire est toujours en effervescence, après la publication du décret instituant un gel de trois mois sur les contrats d’achat d’électricité des nouveaux projets. Si la mesure inquiète les entreprises, elle ne décourage pas tout le monde : MPO Energy vient de boucler un premier tour de table pour lancer sa production de cellules et le groupe Bosch va reconvertir une partie de son usine automobile de Vénissieux (Rhône) en site de production de modules solaires. Et dans le Languedoc-Roussillon, le fonds de 400 millions d’euros, impulsé pour financer des installations photovoltaïques, se met en place.

On notera aussi un rachat dans la biomasse par Electrawinds, un beau projet industriel pour le jeune fabricant de LED Lucibel, et une percée d’Alstom Grid sur le marché américain.

A l’étranger, la rafale d’acquisitions dans le smart grid continue, visant même des groupes français: le fabricant de compteur Itron rachète le français Asaïs, l’américain EnerNoc s’offre un rival californien. Dans le solaire, le boom de 2010 se confirme, avec 8 GW prévus en Allemagne, un record absolu, mais la République tchèque a divisé ses subventions de moitié, suivant l’exemple des pays d’Europe de l’Ouest qui réduisent leurs subventions.

En revanche, de nouveaux projets géants de centrales photovoltaïques renaissent en Californie tandis que les groupes chinois accroissent leur production à toute vitesse.

Nous notons aussi un triplé d’usines éoliennes pour Siemens, qui vise le 3ème rang mondial, tandis que la Grande-Bretagne se voit proposer un plan vert radical.

Voici la synthèse détaillée des principaux deals de la semaine (pour nos abonnés)

France ...