Deals du 13 au 20 décembre : oublions le solaire quelque temps…

Print Friendly, PDF & Email

En France, la semaine a été contrastée avec des avancées dans plusieurs secteurs (smart grid, écomobilité, efficacité énergétique), mais aussi un véritable coup de tonnerre dans le solaire, où toute la filière se mobilise cette semaine contre le gel des installations pour 3 mois.

Le collectif « Touche pas à mon panneau solaire » depose ce lundi un recours en Conseil d’Etat contre le décret qui gèle les aides et les raccordements pendant 3 mois.

Le groupe américain First Solar a, en effet, annoncé le gel de son projet d’usine de cellules à couches minces prévue en partenariat avec EDF EN en Gironde, pour cause d’incertitudes sur le tarif de rachat de l’électricité solaire en France et du risque de nouvelles règles défavorables. Sa décision définitive dépendra de l’issue de la concertation entre les pouvoirs publics et les représentants de la filière, qui s’ouvre ce lundi.

Dans d’autres secteurs, les nouvelles sont meilleures. Sur le terrain de l’écomobilité, le groupe Bolloré a remporté officiellement l’appel d’offres Autolib’, le futur dispositif  d’autopartage  avec des voitures électriques de Paris et d’une quarantaine de communes de la périphérie. L’industriel breton va investir près de 100 millions d’euros pour réussir ce pari audacieux, au modèle économique incertain.

La CNR (Compagnie Nationale du Rhône) est, elle aussi, tentée par le marché de la mobilité électrique : avec son concept « Move in pure », elle compte proposer ses surplus d’énergies renouvelables pour charger les batteries.

Dans le smart grid, les solutions d’effacement diffus de Voltalis progressent en Bretagne, le petit éolien avance également avec Noveol et le marché des LED (diodes électroluminescentes) reste hyper-actif : la start-up Ledpower vient de boucler un premier tour de table pour financer l’industrialisation de ses produits.

A l’étranger, les tentatives d’introductions en Bourse des grands développeurs éoliens chinois Datang et Huaneng se sont révélées décevantes, ce qui n’a pas découragé le fabricant chinois d’éoliennes Sinovel d’annonce à son tour ses projets de cotations.

A signaler une grosse transaction dans le solaire aux Etats-Unis, avec la revente par First Solar de la plus grande centrale photovoltaïque du monde,  mais aussi un sursaut dans le capital-risque pour les derniers jours de l’année : une belle levée de fonds dans le bâtiment vert pour le verre auto-teintant de l’américain Soladigm, un autre tour de table réussi pour le roi américain de l’autopartage Zipcar, et aussi de nouveaux fonds pour la société de « smarthome » EnergyHub.

Plusieurs acquisitions significatives également : les opérateurs télécoms AT&T et Motorola qui rachètent chacun un groupe de gestion de l’énergie du foyer (encore du smarthome) et le cabinet Deloitte qui met la main sur deux sociétés de mesure de l’impact carbone.

Lire la synthèse détaillées des deals (pour nos abonnés) ...

Article précédentNouveaux fonds pour EnergyHub (Premium)
Article suivantBio-UV finance son développement dans le traitement de l’eau (Premium)

3 COMMENTS

  1. Lorsqu’on connaitra le coût réel des énergies, la part des choses se fera d’elle-même!
    Dans l’immédiat notre gouvernement n’ a gelé que les projets éligibles à un tarif inférieur : seul les particuliers peuvent continuer à prétendre au tarif de 58cts et avec le crédit d’impôt! S’il est certain que notre contribution au service public d’électricité (taxe CSPE sur les factures EDF) doit être utilisée au mieux, on peut quand même se demander si les subventions allouées au nucléaire ne finiront pas par se retourner contre le contribuable avec l’effet conjugué de la hausse de l’uranium, du traitement des déchets et des démantèlements des centrales en fin de vie… Si tout est discutable dans le détail, une chose est sur, les ressources fossiles ne sont pas infinies, autant s’ y préparer.
    Pour conclure, en tant que professionnel du secteur, vivement la parité réseau : un prix de revient du courant solaire avec celui du réseau sans aides. C’est justement un des objectifs de ces aides…

  2. Je n’ai rien contre les subventions au solaire, mais racheter le kwh 60 cts reconnaissons quand même que c’est beaucoup trop, ca fait 6 fois le tarif normal du kwh !!
    Surtout que les panneaux ont déjà été subventionnés par le crédit d’impôt, alors arretons de donner le beurre et l’argent du beurre, surtout vu la conjoncture actuelle….

    N’oublions pas que c’est surtout les classes moyennes qui subissent la hausse de leurs factures ensuite…

Comments are closed.