L’essor des compteurs intelligents continue aux USA

Print Friendly, PDF & Email

Le marché américain des compteurs intelligents poursuit son essor : selon l’institut Pike Research, plus de 90 compagnies de distribution d’électricité ont déjà prévu de déployer 57,9 millions de compteurs. Des programmes soutenus par les aides de 3,4 milliards de dollars du Département américain de l’Energie dévolues au smartgrid.

Selon le Secrétaire d’Etat à l’Energie Steven Chu, ces aides ont déjà permis d’installer 2 millions de compteurs dans le pays et devraient en financer 18 millions sur 3 ans.

Les Etats-Unis sont loin d’être en pointe, par rapport aux 33 millions de compteurs prévus en France et 35 millions en Grande-Bretagne, entre autres.

Tollé des consommateurs

Mais le marché américain risquait d’être sérieusement freiné par le tollé et les plaintes en justice de milliers d’utilisateurs américains, qui, une fois dotés de compteurs intelligents posés ces derniers mois, ont vu leur facture exploser, comme au Texas et en Californie.

Les régulateurs de plusieurs Etats comme le Maryland, Hawaii, le Michigan, l’Indiana et le Colorado ont d’ailleurs demandé aux compagnies de distribution de modérer les tarifs d’heure de pointe et le coût des compteurs pour les particuliers, mais sans stopper leur déploiement.

Même si l’hostilité des consommateurs ne disparaîtra pas de sitôt, l’expansion confirmée des compteurs intelligents  rassure les industriels comme Itron, Landis+Gyr ou Elster, qui dominent les marchés américain et européen.

Cinq grands fabricants

Au niveau mondial, Pike prévoit un marché des compteurs intelligents de 3,9 milliards en 2015, avec 250 millions de compteurs installés : le Canada est en train d’en installer des dizaines de millions, l’Europe également ainsi que l’Asie, Chine en tête.

Cinq grands fabricants — Elster, Landis+Gyr, Itron, Sensus et General Electric — dominent les marchés nord-américain et européeen, avec aussi de nouveaux venus comme Echelon. Côté communications entre réseau électrique et compteurs, sur le sol américain se sont imposées des start-up comme Silver Spring Networks, Trilliant, qui vient de remporter un contrat pour connecter 1 million de compteurs en Grande-Bretagne, ou encore SmartSynch.

Les compteurs intelligents, qui ne coûtent que quelques dizaines d’euros à fabriquer, ne seront qu’une petite partie des dépenses du secteur du smartgrid. La gestion intelligente du réseau électrique (actionneurs, sous-stations…) représente elle déjà aux Etats-Unis un coût de 1,5 milliard de dollars cette année, contre 1,1 milliard pour installer des compteurs intelligents, selon le Cleantech Group.