Draka, Nexans, Prysmian… entre éolien offshore et supergrids (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Déclenchée par l’OPA hostile du français Nexans – officiellement abandonnée depuis – la bataille boursière pour le contrôle de Draka fait rage, entre contre-OPA de l’italien Prysmian, puis du chinois Tianjin Xinmao, et rumeur possible d’alliance européenne dans ce combat devenu mondial. Si l’avenir capitalistique ...

Article précédentUn fabricant allemand de LED financé par Good Energies (entre autres) (Premium)
Article suivant1,7 milliard € pour aider Statkraft à doper ses énergies renouvelables (Premium)

Comments are closed.