Dissection du premier « ver » informatique du smartgrid, une sale bête (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Son petit nom : Stuxnet. Son tire de gloire : s’être infiltré dans des logiciels de contrôle des sites industriels, surtout en Iran, où il a réussi à perturber la centrale nucléaire de Bushehr. C’est l’un des tout premiers « vers » informatiques qui a réussi à s’attaquer à l’industrie, puisqu’il est capable d’espionner et de reprogrammer un système de contrôle industriel, et même les actions physiques des robots industriels. Ses attaques visant les sites industriels ont démarré en fait depuis 2003.

Mais encore plus inquiétant, il pourrait devenir le père d’une nouvelle génération de vers pouvant perturber ou prendre le contrôle de la production d’énergie et du réseau électrique. ...