Changement à la tête de CETH2

Print Friendly, PDF & Email

La Compagnie européenne des technologies de l’hydrogène (CETH — rebaptisée récemment CETH2) annonce le départ de son directeur général, Pascal Morand. Cet ingénieur Supélec avait pris les rênes de l’entreprise début 2009, à la suite du départ du docteur Claude Etiévant, le fondateur de l’entreprise. Dans l’attente de la nomination d’un nouveau directeur opérationnel, Michel Gugenheim est nommé à la présidence du Directoire.

Michel Gugenheim est issu de la Société pétrolière de technique et d’investissement (SPTI). Basé à Paris, ce groupe est devenu l’actionnaire majoritaire de CETH2, après être entré au capital en mars dernier. A l’époque, Pascal Morand nous avait expliqué qu’un investissement minoritaire avait été réalisé par sa branche financière, Marsot Développement.

Spécialiste français de l’hydrogène, CETH2 est actuellement en cours d’industrialisation de ses dispositifs de production et de stockage d’hydrogène. Destinés au monde industriel, ses systèmes peuvent apporter également des solutions dans le stockage des énergies renouvelables, lorsqu’ils sont couplés à des piles à combustible, par exemple.

SPTI a été fondée par Charles Marsot dans les années 1930 et se tourne aujourd’hui vers les énergies renouvelables et l’environnement (secteurs du bâtiment, photovoltaïque, traitement des effluents, bio-méthanisation, production d’hydrogène).

CETH2 annonce également l’entrée à son directoire de Fabien Auprêtre, directeur développement des activités technologiques de la société.