Qui des trois candidats pour Autolib’ ?

Print Friendly, PDF & Email

Les Parisiens ont pu comparer ce week-end les trois prototypes de voitures électriques encore en course pour devenir les Autolib’ du futur service parisien de voitures électriques à louer. Un projet défendu par la mairie de Paris mais guère par les Verts.

Ces prototypes  sont respectivement une Peugeot Ion fabriquée par Peugeot et proposée par le premier candidat, Veolia Transport Urbain; une Blue Car fabriquée par le groupe Bolloré et une Smart électrique du groupe allemand Daimler, prônée par le consortium Avis-RATP-SNCF-Vinci Park, troisième candidat pour lancer Autolib’. Le loueur Ada, qui était encore sur les rangs au printemps 2010, a été écarté en juillet.

La ville de Paris devrait choisir le vainqueur en décembre, puis lancer Autolib à l’automne 2011 à Paris et dans la région Ile-deFrance, avec des voitures accessibles 24h/24 dans 1.000 stations, dont 700 dans Paris. L’abonnement mensuel devrait tourner autour de 15 euros et  la demi-heure de location 5 euros, avec des formules pour les familles et les étudiants.

Paris espère 200.000 abonnés et compte démarrer avec un parc de 3.000 véhicules, ensuite peut-être porté à 5.000 voitures.

L’idée est aussi que le service rassemble non seulement Paris mais le plus de communes d’Ile-de-France possibles : déjà  31 communes ont adhéré au syndicat mixte chargé de préparer le dispositif  et dix autres sont proches de les rejoindre (Issy-les-Moulineaux, Vanves, Meudon, Asnières, Chaville et Ville-d’Avray, Nogent-sur-Marne, Joinville-le-Pont, Le Perreux-sur-Marne et Aubervilliers. Le projet intéresse aussi Rueil-Malmaison, Saint-Ouen et les huit villes de la Plaine-Commune, au nord de Paris.

L’exposition sur le parvis de la Mairie ce week-end a fait partie des « journées des mobilités électriques » organisées à Paris, où étaient aussi vantées les primes à l’achat des scooters électriques proposées par la Ville — jusqu’à 400 euros.

Pour le maire de Paris Bertand Delanoë, ardent défenseur du projet, Autolib’ incitera à ne pas prendre sa voiture. Mais les Verts sont sceptiques : parmi les critiques, la nécessité de ramener les voitures laissées en plan….