Mondial de l’automobile J-9 : l’offensive électrique de Renault démarre avec le Kangoo Z.E.

Print Friendly, PDF & Email

Dans la gamme Renault, c’est le Kangoo Z.E., le futur utilitaire électrique de la marque au losange, qui est en vedette cette semaine. Le tout premier modèle est sorti de la chaîne de l’usine de Maubeuge (Nord), hier. Il a été fabriqué dans les mêmes conditions que les autres modèles du Kangoo, sur la même chaîne, ce qui permettra de réduire les coûts de production.

Et c’est aussi hier, à l’occasion du salon de Hanovre, que le groupe a officialisé son prix de lancement : ce sera 15 000 euros HT, une fois l’incitation fiscale de 5 000 euros déduite. Un prix qui se veut ultra compétitif puisqu’équivalent à celui d’un Kangoo Express Diesel de même puissance.

La batterie proposée en location

La vente dissociera le véhicule lui-même et la batterie. Les clients pourront en effet acheter ou louer leur fourgonnette Z.E. (pour « zéro émission ») et souscriront un abonnement pour la batterie à partir de 72 euros HT mensuels.

Le Kangoo Z.E. sera le premier véhicule de la future gamme électrique de Renault à être lancé, mi-2011. Equipé d’une batterie lithium-ion, il affiche une autonomie de 160 km avec un temps de charge de 6  à 8 heures en mode normal et 40 minutes en version rapide (pour 80%) et une vitesse maximum de 130 km/h : voir sa fiche complète dans notre Annuaire des voitures électriques.

Trois autres modèles dans les cartons

Renault prépare trois autres modèles électriques : la citadine Zoé, la familiale Fluence et l’urbaine compact Twizy. Et son allié Nissan va lui bientôt lancer sa Leaf sur les routes.

Rappelons que le groupe ambitionne de devenir le leader mondial de la voiture électrique. Il estime que les modèles électriques représenteront 5 % du marché automobile environ dans 5 à 6 ans, et 10% à l’horizon 2020. Compte-tenu de ses grandes ambitions, la part des véhicules électriques dans l’ensemble des volumes de Renault devrait être supérieure à la moyenne du marché.

Pour réussir son pari, Renault mise sur une politique de prix agressive, comme en témoigne le prix annoncé pour le Kangoo Z.E. Et selon des informations parues dans la presse, il voudrait vendre la Zoé moins de 15 000 euros HT.

Le groupe a aussi multiplié les partenariats auprès notamment de loueurs et de collectivités pour faciliter le déploiement de ses véhicules électriques. Le dernier en date : l’alliance Renault-Nissan a signé un accord, le 22 septembre, avec la ville d’Amsterdam pour faciliter le déploiement des véhicules électriques via diverses mesures (installation de bornes de recharge, aides à l’achat par des flottes…). Les deux parties visent la vente d’au moins 1000 véhicules électriques d’ici à fin 2011.