Mondial de l’automobile J-8 : les entreprises, premières à s’électrifier ?

Print Friendly, PDF & Email

Qui seront les premiers acheteurs des voitures électriques, stars du prochain Mondial de l’automobile de Paris ? Si leur succès auprès des particuliers reste encore une grande inconnue, elles commencent à intéresser les entreprises, soucieuses de « rouler propre ». En Espagne, le géant de l’énergie Iberdrola vient d’annoncer sa volonté d’électrifier 40% de sa flotte, soit près de 300 véhicules. Après avoir installé fin 2009 des bornes de recharges sur ses principaux sites administratifs de Madrid et Bilbao, le groupe veut désormais équiper ses sites de Valence.

En France, La Poste recevra dans quelques jours ses 250 premiers utilitaires électriques, des « Berlingo First Electrique powered by Venturi » commandés auprès du duo Venturi-Citroën en 2009. Avant de passer à la vitesse supérieure avec un objectif de 10.000 véhicules électriques, pour lesquels les constructeurs n’ont pas encore été choisis.

La Poste en première ligne

Avec une flotte de 52.000 voitures en France, sur 68.000 véhicules au total (deux roues et 450 poids lourds), La Poste est l’une des entreprises françaises les plus concernées par les transports propres. Et de fait, elle est chef de file de la commande groupée réalisée par l’UGAP pour 50.000 véhicules électriques. L’appel d’offres a été lancé en avril dernier et les premiers véhicules seront livrées fin 2011, explique La Poste. Le groupe s’est réservé 10.000 unités, les 40.000 voitures électriques restantes devraient être réparties entre une vingtaine d’entreprises.

A côté de La Poste, les autres adhérents à la commande de l’UGAP sont tous de grands groupes privés et publics dont Air France, Bouygues, EDF, Eiffage, France Télécom Orange, Saur ou encore Vinci. De quoi lancer le marché de l’électrique, et écouler les premières productions des constructeurs.

D’autres sociétés ont déjà fait savoir leur volonté de tester l’électrique dans leur flotte, comme Schindler avec Renault. La marque au losange a aussi charmé quelques loueurs dont Avis, Europcar, Arval (filiale de BNP Paribas) ou ALD (filiale de la Société Générale).

A Paris, le groupe de livraison et de logistique TNT a annoncé, mi-septembre, le déploiement d’une flotte de 15 véhicules électriques dans la capitale, première étape avant un déploiement plus massif dans les prochains mois. Pour commencer, ce sont 2 utilitaires Fiat Fiorino Micro-Vett, une camionnette électrique Modec et douze tricycles à assistance électrique qui seront utilisés. TNT a déjà développé cette politique dans une dizaine de villes françaises.

Premiers modèles sortis des usines

Renault pour sa part, vient de signer une lettre d’intention avec la région Nord-pas-de-Calais pour favoriser le déploiement de parcs de véhicules électriques dans les collectivités de la région, et les entreprises.

Sur le marché des utilitaires électriques, les constructeurs français se veulent en pointe. Renault a annoncé le prix de son Kangoo Z.E. (15.000 euros HT) parallèlement à la sortie des premières unités de l’usine de Maubeuge (Nord). Chez PSA, des Berlingo First et des Peugeot Partner Origin « Powered by Venturi » commencent à sortir du site de production de Venturi à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), d’une capacité de 5.000 unités par an.

Pour aller plus loin : la fiche des utilitaires de notre Annuaire des voitures électriques

Renault Kangoo Z.E.

Mitsubishi iMiev Cargo

Phoenix Motorcars SUT

– Berlingo First Electrique « Powered by Venturi » (fiche en cours de réalisation)

– Peugeot Partner Origin « Powered by Venturi » (fiche en cours de réalisation)