Deals du 30 août au 6 septembre 2010 : tourbillon dans l’éolien mondial, solaire français (trop) actif

Print Friendly, PDF & Email

En résumé cette semaine dans les cleantech : solaire actif en France  (trop, selon l’Inspection Générale des Finances) mais éolien ralenti, et à l’international, déceptions sur les voitures électriques mais gros rachats dans l’éolien mondial, en plein tourbillon.

En France, malgré la nouvelle baisse des tarifs d’achat du solaire, annoncée la semaine dernière, le secteur reste très actif : la start-up toulousaine Midisolaire, spécialisée dans les systèmes d’intégration au bâti, a levé 1,2 million d’euros auprès du fonds XAnge PE, obtenant au passage une belle valorisation pour une société fondée en 2008, alors qu’un nouvel acteur se positionne, Dynergies, qui veut installer des centrales sur les friches industrielles. Mais l’Inspection Générale des Finances juge que le solaire va coûter aux ménages 50 à 200 euros par an.

Dans l’éolien, l’ambiance est contrastée, en attendant le résultat cette semaine du débat public sur le projet de la Compagnie du Vent parc au large du Tréport, qui s’annonce houleux. En Aquitaine, une déception : cette fois, c’est officiel, l’ex-site automobile de Ford à Blanquefort ne sera pas reconverti en usine de production de couronnes éoliennes, les deux repreneurs allemands ont jeté l’éponge. En revanche, le groupe parapétrolier Technip se développe dans l’éolien, mais offshore et au Royaume-Uni, où il se positionne via un accord avec le suédois Vattenfall.

Et dans le recyclage, notons l’accord prometteur signé par Immark France avec l’américain Sims Recycling Solutions, l’un des leaders mondiaux du recyclage des équipements électroniques, pour proposer des offres communes sur les D3E en mutualisant leurs centres de traitement.

Enfin dans le smartgrid, les compteurs intelligents sont promis pour 2016, mais leurs fonctions restent à définir.

A l’international, dans le solaire, les chinois sont toujours à l’offensive : le leader Suntech, va fournir pour 100 MW de panneaux en Afrique du sud, et son challenger, Yingli, a signé un contrat d’approvisionnement en silicium avec le coréen OCI pour alimenter ses usines.

Côté véhicules électriques, quelques déceptions : à quelques semaines du lancement des premiers modèles de masse, l’américain Better Place, spécialiste des stations de charge, semble hésiter au Danemark, pourtant l’un des pays clés dans sa stratégie, où il a revu ses ambitions à la baisse. De son côté, Nissan a confirmé le lancement de sa Leaf électrique avant la fin de l’année mais… seulement pour 200 heureux élus américains.

C’est en revanche une semaine tourbillonnante pour l’éolien offshore : au Brésil, jackpot pour Iberdrola et le fabricant argentin de turbines Impsa, un projet de parc offshore à 1 milliard € dans la Baltique, par une filiale d’EDF. Et dans l’éolien terrestre aux Etats-Unis, la semaine a vu l’une des deux plus grosses transactions jamais vue dans le secteur : Exelon a raflé les parcs de Deere pour 900 millions $.

Voici le détail des principaux deals de la semaine

France ...