Le Tilter électrique de SynergEthic passe sous pavillon turc avec Alphan Manas (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

L’investisseur turc Alphan Manas – et son fonds d’investissement Brightwell – avait occupé le devant de la scène médiatique française au printemps dernier avec la tentative de sauvetage d’Heuliez, qui au final s’est retrouvé sous pavillon allemand. A l’époque, des discussions s’étaient aussi engagées entre l’homme d’affaires et une autre société française, SynergEthic ...

, basée aux Mureaux (Yvelines), conceptrice du Tilter, un véhicule électrique biplace à trois roues. Faute de succès sur Heuliez, Alphan Manas investit avec deux partenaires industriels turcs dans SynergEthic : la start-up cède 80 % de son capital, contre 8 millions d’euros.

Les deux industriels impliqués travaillent dans l’automobile : B-PLAS est présent dans les composants et le plastique thermoformé, et Orhan Holding est aussi un équipementier. Le trio prend donc le contrôle de la start up fondée en 2007 par Eric Prosé. Une nécessité pour lancer cette société ambitieuse vers l’industrialisation.

SynergEthic avait fait un premier pas vers Alphan Manas sur le projet Heuliez. « La première idée était d’utiliser les chaînes de production de l’usine d’Heuliez avec un autre véhicule », explique Eric Prosé, son président. La proposition d’Alphan Manas sur la reprise de l’équipementier des Deux-Sèvres n’ayant pas aboutie, l’entrepreneur turc s’est alors tourné vers le projet de SynergEthic.

8 millions d’euros sur 18 mois

« La cession sera progressive, souligne Eric Prosé. L’ouverture du capital s’étendra jusqu’à la date d’ouverture du premier site de distribution du Tilter, c’est à dire vers décembre 2011 ou janvier 2012. » En 2008, la société avait déjà collecté 250.000 euros auprès d’investisseurs privés.

Encore à l’étape de R&D, le projet de cette société d’une petite dizaine de personnes vise à produire un véhicule électrique à trois roues (double roue arrière), d’une longueur de 2,5 mètres environ, pour 0,90 mètre de largeur, capable de s’incliner dans les virages, grâce à un système de moteur individuel dans les roues. Il pourra transporter 2 personnes, l’une derrière l’autre.

La R&D en France, l’assemblage en Turquie

Alors que la société reste discrète sur l’aspect final de son véhicule – le projet de R&D s’étend jusqu’à octobre, novembre 2010 – sa stratégie industrielle commence à se dessiner. « Dès les débuts de SynergEthic, la Turquie nous intéressait particulièrement comme future base industrielle », note Eric Prosé. L’arrivé d’investisseurs turcs va accélérer cette stratégie.

Alors que son centre de R&D et son site de distribution resteront en France, l’assemblage et la production du Tilter auront lieu en Turquie. La production se fera en propre.

5 millions d’investissement en R&D

« Au total, nous allons investir 5 millions d’euros dans le projet de R&D », précise le dirigeant. Le début de l’industrialisation est prévue pour la fin 2010. Un premier véhicule, très proche du Tilter commercial, devrait être dévoilé en mars 2011 à l’occasion du Salon automobile de Genève. La commercialisation interviendra à partir de fin 2011, début 2012. SynergEthic prévoit une production de 20.000 unités sur trois ans, puis un rythme de 11.000 unités à partir de la 4e année. La société vise clairement un marché de niche.

Sur le plan géographique, les grandes capitales du continent européen seront d’abord visées, avec un prix annoncé autour de 8.900 euros TTC, primes à l’achat de véhicules propres comprises (20% du coût du véhicule, batterie incluse, avec un plafond à 5.000 euros). SynergEthic misera également sur un système d’abonnement mensuel concernant la batterie du véhicule, avec un service similaire à ce que veulent initier les constructeurs automobiles sur les véhicules électriques (location de la batterie, garantie, services associés).

A l’image du Tilter, d’autres véhicules écologiques au concept futuriste sont sur les rails. En France, la société Lumeneo va commercialiser un véhicule à 4 roues baptisé Smera d’ici la fin de l’année. Renault parie sur son véhicule urbain à 4 roue Twizy, annoncé pour l’été 2011. Ailleurs en Europe, la société hollandaise Carver Engineering, par exemple, parie sur un engin à trois roues proche du concept du Tilter.