Guerre des prix sur le véhicule électrique : Renault agressif, GM parie sur la location

Print Friendly, PDF & Email
Chevrolet Volt - GM

La guerre des prix sur le véhicule électrique commence… par une déferlante de communication. Renault, qui veut devenir leader mondial du secteur, semble vouloir pratiquer un prix agressif pour la Zoé, le véhicule au coeur de sa stratégie. Parallèlement, General Motors a dévoilé un prix plutôt élevé pour sa Chevrolet Volt aux Etats-Unis, notamment par rapport à celui annoncé pour sa concurrente, la Leaf de Nissan. A moins que le chemin du succès pour l’américain passe par son offre de location attractive…

La Zoé, une citadine agressive ?

Renault voudrait vendre une Zoé comme il vend une Clio, moins de 15.000 euros, primes à l’achat de véhicules propres comprises (20% du coût du véhicule, batterie incluse, avec un plafond à 5.000 euros), selon une information révélée par nos confrères du Figaro. Il semblerait aussi que Renault mise sur un abonnement mensuel pour la location de la batterie, en plus de l’acquisition du véhicule, pour un montant équivalent aux dépenses mensuelles de carburant d’une voiture classique, précise le Figaro. Une démarche de location de batterie qui devrait se généraliser également parmi la concurrence.

Zoé - Renault

Si Renault tient ce prix en 2012, lors de la sortie prévue du véhicule, la Zoé pourrait bien être la citadine électrique la moins chère du marché, avec un prix très compétitif face aux citadines thermiques. Même s’il faudra compter sur une centaine d’euros par mois pour la batterie, la recharge d’électricité de quelques euros devrait défier toute concurrence avec un plein d’essence. Les frais d’entretien sont également moindre sur un moteur électrique. Des arguments qui devraient faire mouche sur le marché.

Pour autant, si le prix de la Zoé semble se profiler, on ne connaît toujours par ceux de ses cousines annoncées pour 2011 : la familiale Renault Fluence, l’utilitaire Kangoo Z.E. et l’urbaine compact Twizy.

La Chevy Volt de GM : une berline américaine à prix élevé ?

Pour l’instant, les tarifs annoncés par la concurrence laissent entrevoir des niveaux plutôt supérieurs aux prix des véhicules thermiques, au delà de la différence de gammes (citadine, familiale). La fourchette des prix oscille entre 15.000 et plus de 30.000 euros, mais le marché sera indéniablement faussé par les aides publiques annoncées ici et là, très différentes d’un continent à un autre, et l’évolution des taux de change.

Alors qu’en France, Renault parierait sur une citadine très bon marché, General Motors a dévoilé officiellement le prix de sa berline familiale Chevrolet Volt aux Etats-Unis. Et de prime abord, les 41.000 dollars annoncés décoiffent (plus de 31.000 euros). Avec les aides publiques américaines, jusqu’à 7.500 dollars selon GM, la Volt sera donc accessible en 2011 contre 33.500 dollars (près de 26.000 euros).

L’offre de location mensuelle : la clé du succès ?

A ce prix, outre-atlantique, la Volt sera plus chère de 8.000 dollars que la Leaf de Nissan (lire ci-dessous). Mais GM a sorti de son chapeau une offre de location alléchante : un leasing de 350 dollars par mois sur 36 mois, avec 2.500 dollars de versement à la signature. Soit une voiture électrique en location pour 15.100 dollars sur trois ans (environ 11.500 euros), avec option d’achat à la fin de la période.

Aux Etats-Unis, Nissan a également décliné en début d’année une offre de leasing mensuel de 349 dollars sur 36 mois, avec un versement initial de 1.999 dollars. GM a donc imité son concurrent japonais. Cette évolution du business modèle de l’automobile pourrait bien marquer l’avenir du secteur.

En France, le constructeur Peugeot a annoncé également au printemps dernier une offre leasing sur sa iOn, à moins de 500 euros par mois. Mais le prix d’acquisition de cette citadine n’a pas encore été dévoilé, contrairement à celui de la Nissan Leaf et de la Mitsubishi i-Miev :

La Leaf du japonais Nissan (citadine), grand allié de Renault au sein de l’Alliance :

  • Europe : autour de 30.000 euros, primes publiques incluses (34.000 à 35.000 euros hors primes)
  • Etats-Unis : 20.000 dollars / 15.000 euros  (33.000 dollars / 25.000 euros hors aides publiques)
  • Japon : 2,99 millions de yens  / 24.000 à 26.000 euros (3,76 millions de yens / 30.000 à 33.000 euros hors primes publiques de 770.000 yens)

L’i-Miev du japonais Mitsubishi (citadine):

  • Au Japon : 2,84 millions de yens / environ 25.000 euros (3,98 millions de yens / environ 35.000 euros hors primes de 1,14 millions de yens).
  • En Grande-Bretagne : 28.699 livres / 34.000 euros (33.699 livres / 40.000 euros hors primes)