Dans six ans, un compteur à eau sur trois sera « intelligent » (étude)

Print Friendly, PDF & Email

Le marché mondial des compteurs d’eau pourrait grimper de 5,2 millions d’unités en 2009 à 31,8 millions en 2016, selon un nouveau rapport de l’institut américain Pike Research. A cette échéance, près d’un nouveau compteur à eau installé sur trois sera « intelligent ».

Comme les compteurs intelligents pour l’électricité ou le gaz, les compteurs intelligents pour l’eau sont supposés améliorer le suivi de la consommation d’eau pour mieux la réduire et limiter les pertes, mais aussi par exemple d’éviter des relevés in situ grâce au relevé à distance, par exemple, ce qui réduira les coûts des « utilities » ;

Le marché est pour l’instant embryonnaire et butte sur plusieurs obstacles : des freins technologiques pour déployer des réseaux de communication longue distance dans les infrastructures, mais aussi la fragmentation des gestionnaires : rien qu’aux Etats-Unis – le plus gros marché potentiel – pas moins de 52 000 distributeurs sont actifs, ce qui ne facilite pas les investissements.

Risque de pénurie

Le levier le plus important pour développer le marché est le risque de pénurie d’eau. Selon Pike Research, la moitié de la population mondiale  en souffrira en 2030. Et les pays développés sont aussi concernés : aux Etats-Unis, 36 Etats pourraient subir des sécheresses importantes en 2013.

Plus globalement que les seuls compteurs intelligents à eau, le marché de la smartwater est aujourd’hui très prometteur compte tenu de la nécessité de mieux gérer la ressource en eau alors que les pertes dans les réseaux de distribution sont gigantesques : jusqu’à 50% dans les pays émergents et 20% dans les pays industrialisés.

Quelques grandes entreprises ont commencé à se positionner comme IBM, qui évalue le marché à plus de 20 milliards de dollars d’ici à 15 ans. Et des start-up se lancent avec des technologies innovantes, comme, en France, Hydrelis, une entreprise lilloise qui propose des disjoncteurs capables de détecter et couper des fuites d’eau.