Brillantes ventes mondiales de panneaux solaires en 2010

Print Friendly, PDF & Email

L’année 2010 montre un démarrage en trombe des ventes de panneaux au 2ème trimestre, préfigurant un doublement des installations solaires cette année, mais les panneaux en couches minces de First Solar perdent de leur attrait, et gare à la retombée du soufflet solaire en 2011, prédit le cabinet britannique IMS Research.

Pour la cinquième année consécutive, les ventes mondiales de panneaux photovoltaïques au 2ème trimestre, ont augmenté, tant en volume qu’en valeur: elles ont atteint 3,7 GW et généré un chiffre d’affaires de 7,1 milliards de dollars, selon IMS Research, qui prévoit une nouvelle hausse au 3ème trimestre, à 4,3 GW et une hausse globale de 60% en 2010.

Le cabinet prévoit aussi pour l’ensemble de 2010 un quasi-doublement des installations mondiales de panneaux, à 14,6 GW, soit une augmentation de 95%. Une prévision qui rejoint celle du cabinet iSuppli.

La demande sera largement dominée par l’Allemagne, qui devrait représenter 47% des installations mondiales. Elle aurait pu même être plus importante mais sera freinée par une pénurie d’onduleurs, qui entraînera des annulations de commandes de panneaux au 2ème semestre 2010, prédit IMS.

Elles ont été tirées en particulier par tous ceux qui en Allemagne se sont précipités pour réaliser leurs installations solaires avant l’entrée en vigueur de la baisse annoncée des tarifs de rachat de l’électricité solaire.

La hausse du 2ème trimestre se compare à un 2ème trimestre 2009 où la baisse des prix des panneaux et la crise économique avait freiné brutalement le marché du solaire.

Conséquences: les fabricants de cellules et de panneaux voient leur marges augmenter considérablement et leur résultat ont augmenté de manière notable. Leur marge brute va atteindre plus de 30% ce trimestre, prédit IMS.

Les couches minces en déclin

First Solar, le fabricant américain de panneaux solaires en couches minces, qui réalise l’une des meilleures marges au monde, est resté le plus gros fournisseur de panneaux au 1er trimestre 2010 (cf graphique) mais sa part de marché a diminué, car les fabricants de panneaux en silicium classiques le rattrapent et l’écart devrait  continuer à se combler durant l’année.

Ainsi les ventes de panneaux en couches minces au tellurure de cadmium (CdTe), comme ceux de First Solar, devraient voir leurs ventes augmenter de seulement 20% en 2010 alors que l’ensemble des ventes de panneaux photovoltaïques devraient augmenter de 60% cette année. La part de marché des panneaux CdTe devrait donc chuter de 11% actuellement à seulement 8% en 2010. Une prévision pessimiste pour les couches minces, qui rejoint celle de Suntech.

En revanche les cinq plus grands fabricants de panneaux (Suntech, Trina, Yingli, Canadian Solar et Solarfun), qui tous produisent des panneaux en silicium classiques, continuent d’accroître leur part de marché, qui atteignait déjà 28% au 1er trimestre.

Gare à la retombée

Les trois principaux pays installateurs de 2010 seront, grâce à leur généreux tarifs de rachat de l’électricité solaire, l’Allemagne, l’Italie et la République tchèque, qui à eux trois installeront 9,8 GW. Mais puisqu’ils vont tous trois baisser leurs tarifs, leurs installations devraient chuter considérablement en 2011 et il faudra de nouveaux marché pour prendre la relève.

Le ralentissement des ventes attendu par le cabinet IMS fin 2010 puis en 2011, devrait cependant être plus graduelle que la dégringolade de fin 2008 qui avait suivi le brusque arrêt des subventions de l’Espagne, pays qui représentait en 2008 la moitié du marché mondial. Alors que le prix des panneaux avait chuté en 2008, il ne devrait en 2011 enregistrer qu’une diminution modérée. Les installations en Europe, Afrique et Moyen-Orient devraient voir leur part de marché baisser légèrement cette année, à 78%, en raison d’un décollage des installations en Asie et en Amérique du Nord.