Tesla plébiscité en Bourse : +40% le 1er jour

Print Friendly, PDF & Email

Pour son premier jour en Bourse, Tesla Motors a brillé : alors que toutes les Bourses chutaient mardi de 3 à 4%, son cours a bondi de 40%, passant de 17 dollars, le prix d’émission, à 23,89 en clôture, soit une hausse de 6,89 dollars (+40,5%). Un bouquet final pour une introduction où le groupe a récolté bien plus que prévu. (Pour toute l’histoire de l’introduction, voir Tesla Joue et gagne).

C’est la meilleure performance pour une nouvelle venue en Bourse depuis le début de l’année. Et un tour de force dans un marché financier si fragile, qui a découragé tant de candidats à la Bourse ces derniers mois ou les a contraints à réduire leurs prix d’émission.

Et pourtant… Tesla n’a en tout en pour tout vendu que 1.000 voitures depuis sa création, son Roadster électrique de grand luxe, et toujours été déficitaire. Pour passer dans le vert, il mise tout sur la sortie en 2012 d’une berline plus abordable, la Model S, qu’il compte vendre 50.000 dollars environ. (Voir la fiche de la Model S et et la fiche du Roadster dans notre Annuaire des voitures électriques).

Le groupe espère en sortir 20.000 par an mais quand la Model S elle sortira en 2012, elle risque de se retrouver en concurrence avec des modèles prévues dès cette année, comme la Leaf de Nissan, qui coûtera 30.000 dollars, ou encore la Chevrolet Volt, qui coûtera 35.000 dollars après primes à l’achat.

Ces incertitudes n’ont pas empêché les investisseurs de rêver devant un groupe si savamment markété… D’où le bond en Bourse.

Mais Tesla pourrait bien ne pas rester très longtemps le seul constructeur auto électrique coté à Wall Street : quand il sortira sa Volt, General Motors, sorti de la cote depuis sa faillite l’an dernier, se fera probablement de nouveau coter, peut-être avant la fin de l’année.