Les couches minces convainquent encore: TSMC paie 50 millions $ pour une part de Stion

Print Friendly, PDF & Email

Même si certains comme Suntech prédisent déjà la mort des cellules solaires à couches minces, le groupe taïwanais  Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), un des leaders mondiaux des semiconducteurs, y croit , et veut au passage mettre un pied sur le marché américain, même au prix fort : il vient d’injecter 50 millions de dollars pour racheter 21% de Stion, société californienne qui dispose d’une technologie de pointe de  panneaux solaires à couches minces en CIGS (cuivre – indium- gallium-sélénium), et qui dans ce 4ème tour de table lève au total 70 millions $.

Le groupe compte utiliser ces fonds pour faire passer sa production annuelle de 10MW à 100MW et enfin atteindre une taille critique, une étape capitale mais difficile à franchir pour toutes les start-up du solaire.

Dans ses précédents tours de table, Stion avait déjà reçu 21 millions fournis par des fonds prestigieux, ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.
Late last year MEMC Electronic Materials, a company that makes silicon wafers for the solar industry, announced that it would buy up SunEdison, and National Semiconductor acquired power monitoring software maker Energy Recommerce. Applied Materials has put a lot of money into its thin-film amorphous silicon fabrication systems, which have been bought by a dozen or so would-be thin-film solar panel makers. Intel spinout SpectraWatt, after a few years of delay, said in March that it raised $41.4 million to ramp up production and get its first customer shipments out this year.