Le solaire thermique à la peine en Europe

Print Friendly, PDF & Email

Si le marché solaire photovoltaïque connaît un boom continu en Europe depuis deux ans, et notamment en France, le solaire thermique (chauffe-eau solaires, systèmes combinés…) a plus de mal : la surface installée des capteurs thermiques a atteint 4,2 millions de m2 en 2009, contre 4,7 millions en 2008, soit une baisse de 9,6%, selon le Baromètre du solaire thermique de EurObserv’ER, l’Observatoire des énergies renouvelables.

Tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne : ce sont les grands marchés comme l’Allemagne – qui reste malgré tout de loin le premier marché européen -, l’Espagne et la France qui ont le plus perdu. La France (métropole + outre-mer) se situe au 5e rang européen avec 1.396,3 MWth de puissance cumulée installée à fin 2009, soit 1,9 million de m2.

En revanche, d’autres pays sont restés stables, à l’image du Royaume-Uni, de la Pologne ou encore de l’Autriche.

Globalement, dans les 27 pays de l’Union européenne, le parc cumulé atteint 32,6 millions de m2 à fin  2009, soit une puissance de 22,8 GWth.

L’effet de la crise

Parmi les facteurs expliquant cette baisse de 2009, EurObserv’ER évoque l’impact de la crise financière qui a poussé certains ménages à reporter leurs investissements dans ce domaine et aussi les mesures d’aide à d’autres secteurs, comme l’automobile en Allemagne et en France, qui, là encore, a pu modifier les priorités d’investissement des ménages.

Autre explication, le boom du solaire photovoltaïque, notamment en France, qui a fait de l’ombre au solaire thermique.

Téléchargez  le Baromètre Solaire thermique.