Deals du 31 mai au 7 juin 2010 : vague de levées de fonds en France

Print Friendly, PDF & Email

Semaine faste pour les cleantech françaises, avec une vague d’investissements dans les énergies renouvelables. Dans le solaire, Coruscant, le spécialiste des ombrières photovoltaïques, a bouclé une nouvelle levée de fonds, alors que l’installateur toulousain Panosol rejoint le groupe GDF Suez, qui reprend notamment la participation du fonds Demeter.

Sans oublier un beau succès pour Neoen, filiale de Direct Energie, qui rafle le marché d’une centrale sur trackers de 91 MW, en Lorraine, un investissement estimé à 275 millions d’euros.

Dans l’éolien, Areva monte à 100% de sa filiale allemande Multibrid et vise désormais 25% du marché offshore européen à moyen terme. De son côté, GDF Suez reprend deux parcs terrestres d’Aérowatt en Nouvelle-Calédonie et six PME du Pays de la Loire s’unissent pour se positionner sur la maintenance.

Du côté des fonds, un nouveau venu démarre en fanfare : BeCapital, lancé par le fonds belge Cobepa, la compagnie financière Benjamin de Rothschild et le cabinet de conseil BeCitizen, a levé 80 millions d’euros et achète Goëmar, un fabricant breton de produits agricoles à base d’oligo-éléments tirés des algues. Il faudra compter sur ce nouvel investisseur basé au Luxembourg, dont le CEO, Alexandre Schmitz, a expliqué à GreenUnivers ses ambitions pour les prochains mois.

A l’international, comme la semaine dernière, l’actualité dans les cleantech est dominée par les transports, comme si l’imminence de la commercialisation des premières voitures électriques de série en fin d’année galvanisait déjà le secteur. Parmi les faits saillants, la décision de Pékin d’offrir une très forte prime à l’achat de voitures électriques, Daimler qui s’allie au chinois BYD, le champion américain de l’auto-partage Zipcar qui vise la Bourse, le fabricant américain de batteries EnerDel qui reçoit un pactole de son actionnaire russe et le constructeur Fisker qui lève de nouveaux fonds va pouvoir ainsi toucher un demi-milliard de Washington.

Dans l’éolien, un nouveau grand parc offshore européen est sur les rails mais le marché risque de caler cette année, selon les experts. En revanche, le solaire continue sur sa lancée en Allemagne — pour preuve, Solarworld investit dans une nouvelle usine de wafers —  et un fabricant américain de mini-onduleurs touche le gros lot et vise l’Europe. Signe que le marché du carbone sort de sa léthargie, la banque britannique Barclays compte racheter la société suédoise Tricorona.

Voici le détail des principaux deals de la semaine :

France ...