L’américain Zipcar s’offre le britannique Streetcar et étend son réseau d’auto-partage (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Alors que le futur service parisien de partage de voiture Autolib’ est en gestation, l’un des pionniers du secteur, l’américain Zipcar, déjà leader aux Etats-Unis, étend sa toile. Avec son système de partage de voitures, relié à Internet, la jeune société a damné le pion à tous les grands loueurs traditionnels. Ambitieuse, elle mise aujourd’hui sur la croissance externe pour devenir le premier réseau d’auto-partage du monde. Après l’Espagne fin décembre, Zipcar investit au Royaume-Uni en mettant la main sur Streetcar, ...

Article précédentAvec de la chaleur renouvelable, les micro-centrales d’Exoès produisent de l’électricité
Article suivantEgis se renforce dans le conseil en environnement (Premium)

2 COMMENTS

  1. C’est sur que ce genre de projet est rentable, puisqu’iil y a une demande et un marché. Après le problème est que la rentabilité n’est pas immédiate (modèle qui ne convient pas aux investisseurs actuels, dont le profil est plus proche de l’actionnaire spéculatif). c’est en tout cas une bonne chose d’entendre des nouvelles encourageantes de la part de Zip Car, cela permettra peut être de multiplier ce genre de projet en France et de réduire les emissions de CO2.

Comments are closed.