Indicateur boursier Green Europe : -3,37% du 16 au 22 avril

Print Friendly, PDF & Email

Recul de 3,37% lors de la dernière période pour notre indicateur de 38 valeurs de l’environnement GREEN EUROPE *, qui, comme le reste du marché (-1,41% pour le CAC40 et -1,67% pour l’EUROSTOXX 50), réagit à l’annonce de la révision en hausse du déficit grec pour 2009 par Eurostat.

Historique
60 derniers jours

Par Sabine Burlot, analyste cleantech pour GreenUnivers

La sous performance de GREEN EUROPE par rapport aux indices de référence est  essentiellement attribuable au poids des valeurs espagnoles dans l’indicateur.

ABENGOA, GAMESA et IBERDROLA ont subi une sévère correction sur la fin de période après la publication dans la presse espagnole (El confidencial), d’une information selon laquelle le Ministère de l’Industrie préparerait une nouvelle régulation pour les renouvelables qui inclurait une révision en baisse des aides gouvernementales au secteur. L’annonce n’est en fait pas une grande surprise. La mauvaise nouvelle vient surtout du fait que la mesure pourrait être appliquée d’une manière rétroactive réduisant la rentabilité des projets engagés qui nécessitent des financements lourds. Une mesure qui pourrait s’avérer plus pénalisante pour le secteur photovoltaïque que pour l’éolien.

IBERDROLA RENOVABLES qui en dépit de sa stratégie offensive de développement à l’international réalise encore plus de 40% de son chiffre d’affaires en Espagne,  a perdu 5,6% sur la période. -9,36% pour GAMESA. ABENGOA quant à elle chute de 8,33%, même si l’impact reste limité pour la valeur compte tenu de la faible exposition de l’énergie solaire (moins de 2% de son activité).

* : Pour la méthodologie complète, cliquer ici