GridPocket gère la consommation électrique avec le téléphone mobile

Print Friendly, PDF & Email
GridPocket

Pour accompagner les compteurs électriques communicants, la start-up française GridPocket développe une interface de gestion énergétique pour les téléphones portables.

Implantée dans la technopôle de Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes), GridPocket offre aux opérateurs d’énergie une solution logicielle compatible avec leur compteur communicant, et destinée à être installée sur le téléphone mobile de leurs clients. L’objectif est d’offrir des services pour maîtriser la consommation d’énergie.

Fondateur de la jeune pousse, Filip Gluszak, diplômé de Telecom Paris et de l’Ecole des Mines, travaille au développement de cette solution depuis un an. Son projet s’accélère en septembre dernier avec le soutien de l’incubateur Telecom ParisTech, qui lui permet de créer officiellement GridPocket en décembre. Membre du pôle de compétitivité CapEnergies, la société est soutenue par Oséo et le Fonds européen de développement régional (Feder).

Un modèle économique basé sur le vente de licences

Composée de 4 développeurs, GridPocket a mis au point une plateforme mobile d’information pour les distributeurs d’énergie. Personnalisable et évolutive, celle-ci sera commercialisée sous la marque de l’énergéticien, le modèle économique de GridPocket reposant sur la cession de licences.

La solution logicielle se télécharge gratuitement sur un téléphone mobile. « L’application se connecte automatiquement avec la base de données du fournisseur d’énergie, par un lien internet sécurisé », explique Filip Gluszak.

Un panel de services interactif est proposé à l’utilisateur : lecture de sa consommation d’énergie, envoi d’alertes en cas de surconsommation, comparaison des données sur les réseaux sociaux, par exemple. « A terme, cette plateforme permettra de prendre des décisions à distance, comme de débrancher un équipement électrique ou mettre sa maison en mode basse consommation » ajoute le jeune dirigeant.

Le distributeur d’énergie peut ainsi développer un lien privilégié avec son client, en lui offrant des services personnalisés à forte valeur ajoutée.

Objectif : un chiffre d’affaires de plus de 9 millions en 2014

GridPocket est actuellement en négociation avec des distributeurs d’énergie français et compte commercialiser les premières solutions d’ici à la fin de l’année. La start-up est aussi en discussion avec des fonds d’investissement pour financer son développement. Courant 2011, elle envisage de se lancer sur le marché européen et nord-américain et vise un chiffre d’affaires compris entre 9 et 10 millions d’euros à l’horizon 2014.

Encore balbutiant, le marché des services de gestion énergétique est lié à l’émergence des compteurs communicants. Ceux-ci pourraient passer de 50 millions d’unités dans le monde à 250 millions en 2015, selon le cabinet américain Pike Research. L’Union Européenne vise d’ailleurs à équiper 80% de foyers européens d’ici à 2020. A côté de GridPocket, des géants de l’informatique regardent de près ce marché, comme Google, avec son logiciel Google PowerMeter.

Alexandre Simonnet

Article précédentDeals du 12 au 19 avril 2010: voitures électriques en France, manoeuvres dans le smartgrid (Premium)
Article suivantLe fonds Seventure investit dans les cleantech en Grande-Bretagne (Premium)

Comments are closed.